Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Scientifique

Anti-âge : tonifier ses os et ses muscles

Premier signe de vie, le mouvement est aussi ce qui entretient le mieux notre corps. D'où l'importance de préserver son capital osseux et d'entretenir ses muscles.

Exposition aux fractures, courbatures, douleurs, moins de résistance à l'effort, perte de la force musculaire sont des effets possibles du vieillissement. Voici quelques conseils pour les prévenir.

Faire 10 000 pas par jour

Un petit podomètre comptera pour vous ! Mais il est aussi conseillé de mixer les activités contre la gravité (aller au travail à vélo, pratiquer un sport de ballon ou de raquettes) et des exercices entretenant force, équilibre et souplesse (course à pied et gym aquatique). Le plus important : trouver des sports qui nous séduisent, afin de ne pas lâcher les bonnes résolutions au bout d'un mois ! Nos cartilages nous diront merci, car on luttera également contre le surpoids qui les écrase.

Prendre un traitement hormonal de la ménopause

La perte osseuse, progressive au fil des ans chez l'homme, s'accélère de façon considérable dans les années qui suivent la ménopause. Le THM suspend ce phénomène ... qui réapparaîtra à l'arrêt du traitement, mais on aura toujours gagné des années. Il protègerait également muscles et cartilages, selon des travaux présentés en mars 2012 au 15 ème congrès mondial d'endocrinologie gynécologique. Mais il faut ne pas avoir de contre-indication à ce traitement.

Manger suffisamment de protéines

En perpétuel mouvement, les fibres musculaires sont remplacées par de nouvelles tous les jours. Autour de 50 ans, le muscle commence à peiner pour synthétiser les protéines, son constituant essentiel. Un acide aminé, la citrulline, le stimule dans cette fabrication. Présente dans la pastèque (2g/kg), elle est aussi fabriquée tous les jours par l'intestin. Mais selon des études menées à l'Université Paris-Descartes, des compléments de L-citrulline augmentent la masse musculaire sans effet secondaire (sachets en pharmacie à mélanger dans une boisson ou un yaourt, au petit-déjeuner ou au déjeuner). Veiller à son stock de vitamine D durant les mois d'hiver prévient aussi la faiblesse musculaire en même temps que l'ostéoporose et d'autres ennuis de santé (opter plutôt pour des compléments de vitamine D3 ou cholécalciférol).

Lutter contre l'inflammation chronique

"Si nécessaire, cela passe d'abord par une perte de poids, rappelle Véronique Liégeois, diététicienne et professeur de qi gong. En dehors d'une alimentation riche en végétaux, des apports suffisants en zinc sont aussi nécessaires, ainsi parfois que la prise de probiotiques pour restaurer la muqueuse intestinale. "Quand l'écosystème intestinal est perturbé, sa muqueuse n'est plus étanche, explique le Dr. Laurence Benedetti, spécialiste de micronutrition. Résultat : des molécules inopportunes peuvent la traverser, avec à la clé, non seulement des problèmes digestifs (côlon irritable), mais aussi toutes sortes de perturbations." Des chercheurs ont montré, par exemple, que la perméabilité de l'intestin joue un rôle dans la polyarthrite rhumatoïde (PloS ONE, 2012).

Commenter cet article

Espoir 24/08/2015 12:03

Excellent article! Merci pour le partage