Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Scientifique

Pluton n’est plus une planète, mais elle nous réserve toujours autant de mystères. L’ancienne neuvième planète du système solaire, découverte en 1930, a été déclassée en « planète naine » en septembre 2006. Quelques mois plus tôt, une sonde américaine de la Nasa partait de la Terre en sa direction. Après neuf ans de voyage et 4,8 milliards de kilomètres parcourus, New Horizons a commencé son exploration.

Pluton cherche de nouveaux noms pour ses cratères et ses montagnes

La première image, transmise en avril dernier, ne montre que deux points lumineux et flous.

Première photo en couleur de Pluton et Charon prise par la sonde New Horizons et dévoilée le 14 avril 2015. - NASA/Johns Hopkins University/APL/SRI

 

Mais jour après jour, la sonde se rapproche de sa destination. Le 8 juillet, l’agence spatiale américaine a reçu un cliché en couleur. « Ce côté de Pluton est dominé par trois grandes régions à luminosité variable », explique le communiqué de la Nasa. On peut voir « une partie sombre centrée sur l’équateur, surnommée “la baleine” (en bas à gauche), une large zone brillante en forme en forme de cœur d’une taille de 2.000 km (sur la droite), et une région polaire de brillance intermédiaire ».

« La prochaine fois que nous verrons Pluton de plus près, une partie de cette région sera représentée avec une résolution 500 fois meilleure que celle que nous voyons aujourd’hui. Ce sera incroyable ! » s’enthousiasme Jeff Moore, chef d’équipe de l’imagerie du centre de recherche de la Nasa.

Pluton et sa lune Charon, photo dévoilée le 8 juillet. - Handout / NASA / AFP

Sur cette autre image, on aperçoit Pluton en compagnie de Charon, la plus grosse de ses 5 lunes. « Ces deux objets vivent ensemble depuis des milliards d’années, autour de la même orbite, mais sont totalement différents », explique le chercheur Alan Stern.

Charon n’a ainsi pas d’atmosphère à la différence de Pluton. L’intérieur de la planète naine est rocheux, tandis que son satellite est composée à la fois de glace et de roche. « Les grandes différences dans les couleurs et l’apparence de Pluton et de Charon, une de ses lunes qui est sombre et grise » sont une autre observation surprenante, relève le chercheur.

New Horizons devrait survoler les deux astres au plus près le 14 juillet et dévoiler les mystères de la planète naine et de ses lunes. Cette exploration « aura des retombées scientifiques sans équivalent depuis les missions Voyager dans les années 1980 », résume Alan Stern.

Commenter cet article