Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Scientifique

Homéopathie : les règles d'un bon usage

Comme pour toute médecine, il est important de bien utiliser les médicaments mis à notre disposition. Le Dr Greppo, médecin généraliste et homéopathe, nous donne ses conseils pour utiliser au mieux l'homéopathie.

D'abord, être assez sûr du diagnostic, comme pour toute automédication. Attention, par exemple, à ne pas confondre l'impétigo du petit enfant (une maladie infectieuse et contagieuse) avec de l'eczéma.

Rester sur des pathologies récentes et pour lesquelles on ne consulterait pas forcément, comme un rhume ou deux nuits d'insomnie.

Se fixer un délai : si l'on soigne par exemple sa rhino-pharyngite avec Kalium bichromicum, et qu'elle ne s'est pas améliorée au bout de trois ou quatre jours, c'est que notre choix homéopathique ne la traite pas, voire qu'elle s'est compliquée. Il est plus prudent de consulter.

Respecter la fréquence des prises : dans les affections aiguës (les seules que l'on est censé traiter en automédication), il est recommandé de répéter les prises toutes les heures ou toutes les deux heures pendant 48 heures, puis de passer à trois ou quatre prises par jour. Si l'on recourt à deux remèdes différents, on peut les prendre ensemble, mais l'idéal consiste tout de même à les avaler en alternance toutes les deux heures. Les posologies sont plus espacées pour les infections chroniques et les remèdes au-delà de 9 CH : une à deux fois par jour. Et plus encore pour les remèdes de fond (une fois par semaine ou par mois).

Espacer les prises de médicaments au fur et à mesure que les symptômes s'atténuent pour les arrêter progressivement : c'est une des grandes règles de cette médecine dans tous les cas (granules, globules ou spécialités). Il ne faut surtout pas poursuive inconsidérément un traitement homéopathique sous prétexte qu'il s'est montré efficace. Prolonger le traitement risquerait d'engendrer de nouveaux problèmes.

Commenter cet article