Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Scientifique

Des chercheurs australiens et britanniques ont récemment documenté une nouvelle espèce de vipère endémique d'Australie. Baptisée "vipère mortelle de Kimberley", elle ferait partie des serpents les plus venimeux au monde. 

Cela n'est un secret pour personne : l'Australie regorge d'espèces venimeuses toutes aussi redoutables les unes que les autres. Malgré les efforts menés pour documenter ce florilège de créatures effrayantes, il arrive parfois que certaines échappent à l'attention des chercheurs. C'est le cas d'Acanthophis cryptamydros, un spécimen de serpent venimeux dont l'existence n'a été mis au jour que très récemment.

Sa découverte a été réalisée par des chercheurs du musée d'État d'Australie-Occidentale et de l'université de Bangor au Royaume-Uni. Le reptile a été retrouvé dans la région de Kimberley, en  Australie occidentale. Il a été surnommé par l'équipe "vipère mortelle de Kimberley". La description de celui-ci a fait l'objet d'une publication dans la revue scientifique Zootaxa.

Une vipère de la mort

A. cryptamydros appartient au genre Acanthophis, qui regroupe des spécimens communément appelés "vipères de la mort". Comme leur nom l'indique, il s'agit de serpent extrêmement dangereux, parmi les plus venimeux au monde. Durant des années, la vipère de Kimberley a été confondue avec d'autres espèces de ce genre vivant autour de la ville de Darwin, au nord de l'Australie.

Toutefois, un examen mené sur 20 spécimens d'Australie Occidentale confirme bien qu'il s'agit d'une espèce à part entière. Selon les chercheurs, le serpent a une tête en forme de diamant et mesure près de 50 centimètres de long. Le reptile est un chasseur en embuscade patient qui se nourrit de petits animaux tels que des lézards ou encore des oiseaux.

Sa technique de prédation consiste à se tapir et attendre tranquillement que ses proies passent à proximité pour les (...)


Lire la suite sur maxisciences.com

Commenter cet article