Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Scientifique

Les fruits de mer boosteraient notre mémoire

Pour réduire la perte de mémoire au fil du temps, il serait efficace de manger régulièrement des fruits de mer riches en oméga-3.

Les oméga-3 présents dans les fruits de mer amélioreraient la mémoire sémantique (souvenirs des mots) et perceptive (comparer des lettres, des objets et des motifs), selon les résultats d'une étude publiée dans la revue médicale Neurology .

Les chercheurs des universités Rush Medical Center (Etats-Unis) et de Wageningen (Pays-Bas) ont suivi 915 individus de plus de 80 ans pendant cinq ans.

Pour évaluer leur mémoire et la manière dont elle se modifiait dans le temps, les volontaires ont passé des tests pour analyser les cinq systèmes de la mémoire: sémantique et épisodique (la mémoire à long terme), de travail (à court terme), procédurale (automatismes inconscients) et perceptive (relative aux sens). Toute au long de l'étude, les octogénaires ont renseigné les chercheurs sur leur mode de vie alimentaire .

Les chercheurs ont observé des effets positifs sur la mémoire sémantique (souvenirs des mots) et perceptive (comparer des lettres, des objets et des motifs) des personnes qui consommaient régulièrement des fruits de mer.

Ce lien s'explique par l'acide docosahexaénoïque (DHA), un oméga-3 présent dans les fruits de mer. En revanche, ils n'ont pas constaté une amélioration des autres formes de mémoire.

"Cette étude permet de montrer que si les capacités cognitives diminuent naturellement lors du processus normal de vieillissement, il y a quelque chose que nous pouvons faire pour l'atténuer", explique Martha Clare Morris, l'auteure principale de l'étude.

Les bonnes habitudes pour ne pas manquer d'omégas 3

Comme l'organisme ne sait pas synthétiser les omégas 3, il est essentiel de les trouver dans l'alimentation, en particulier dans l'huile de colza et dans les poissons gras.

Pour faire le plein d'oméga 3, il faut couvrir les apports en acide alpha-linolénique (ALA), en acide docosahexaenoïque (DHA) et en acide eicosapentaénoïque (EPA) de la façon suivante.

Pour atteindre l'objectif de 2 à 2,5 g de ALA par jour, il suffit de consommer 1 cuillère à soupe d'huile de colza (1,25 g d'ALA) et 5 noix soit 10 g (800 mg d'ALA). Pour consommer 250 mg de EPA + DHA chaque par jour, on peut savourer ½ boite de 115g de sardines, ½ boite de 120 g de maquereau en conserve ou 50 g de saumon (cru, d'élevage).

Commenter cet article