Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Scientifique

Manger des noix permettrait de prévenir les risques de cancer du côlon

PREVENTION Les noix agiraient comme des probiotiques en favorisant l’équilibre de la flore intestinale, freinant ainsi le développement des tumeurs…

Le cancer du côlon est l’un des plus meurtriers en France. Dans l’Hexagone, 17.500 personnes en meurent chaque année. Et si un dépistage précoce permet d’en guérir neuf fois sur dix, une étude américaine montre également que manger régulièrement des noix se révélerait efficace en guise de prévention, surtout chez les hommes.

Pour arriver à ces conclusions, les chercheurs de l’université du Connecticut et du Jackson Laboratory for Genomic Medicine (États-Unis) ont mené une expérience sur des souris, réparties en deux groupes. Les premières ont reçu une ration classique de nourriture, les secondes des noix, à hauteur de 7 à 10,5 % de leur apport calorique quotidien.

Chez les mâles mais pas chez les femelles

Bilan des travaux, publiés dans la revue spécialisée Cancer Prevention Research : les scientifiques ont pu constater que les mâles ayant mangé des noix avaient deux à trois fois moins de risques de développer un polype adénomateux (cette tumeur bénigne est, dans 80 % des cas, à l’origine du cancer du côlon). En revanche, aucune différence n’a été remarquée chez les souris femelles.

En analysant les excréments des rongeurs, les chercheurs ont constaté que, chez les mâles en tout cas, les noix agissaient comme des probiotiques et favorisaient l’équilibre de la flore intestinale, freinant le développement des tumeurs.

Une bonne poignée par jour à partir de 50 ans

S’il fallait transposer les résultats obtenus chez la souris à l’homme, les chercheurs estiment qu’il faudrait manger 30 grammes de noix par jour, soit une bonne poignée, à partir de 50 ans.

Pour rappel, la noix (riche en oméga-3, oméga-6 et en vitamines du groupe B), a déjà été reconnue pour son efficacité contre les maladies cardiovasculaires et ses bienfaits contre le mauvais cholestérol.

Commenter cet article