Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Scientifique

Epidémie de rougeole en France : ne pas relâcher la surveillance

L’Institut de Veille sanitaire (InVS) vient de mettre à jour les données concernant l’épidémie de rougeole en France. Entre le 1er janvier 2008 et le 31 mai 2016, plus de 24 000 cas ont été enregistrés. Même si la situation semble s’améliorer ces derniers temps, la vigilance doit rester de mise dans plusieurs départements.

Sur la période 2006- 2007, seule une quarantaine de cas par an était recensée dans notre pays. Mais à partir de 2008, les choses ont commencé à changer. Une explosion de l’incidence s’est fait ressentir, avec un pic en 2011 où 15 000 Français ont été frappés par la rougeole.

Ainsi, entre 2008 et 2016, plus de 24 000 cas ont été rapportés dans l’Hexagone. Un nombre pas vraiment anodin puisque près de 1 500 cas ont présenté une pneumopathie grave, 34 une complication neurologique (31 encéphalites, 1 myélite, 2 Guillain-Barré) et 10 sont décédés.

Notons tout de même qu’après l’explosion de 2011, le nombre de cas a fortement diminué en 2012, puis est resté stable en 2013 et 2014 (respectivement 859, 259 et 267 cas). L’année 2015 a vu une reprise de l’activité épidémique (364 cas), en lien avec un important foyer épidémique survenu en Alsace.

Au cours des 5 premiers mois de cette année, 53 cas ont été déclarés, « témoignant d’une circulation moindre du virus de la rougeole par rapport aux années antérieures », rassure l’InVS. Toutefois, la vigilance doit demeurer car la circulation, même atténuée, persiste encore dans plusieurs départements. Ainsi la Dordogne, le Haut-Rhin, le Jura, la Lozère et le Pas-de-Calais sont-ils particulièrement concernés comme le montre la carte ci-dessous.

« La vérification du statut vaccinal et sa mise à jour avec 2 doses de vaccin pour toute personne âgée d’au moins 12 mois et née après 1980 restent toujours nécessaires », conclut l’Institut.

  • Source : InVS, 28 juin 2016

Commenter cet article