Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Scientifique

Un Britannique âgé de 44 ans pourrait devenir la première personne au monde à guérir du VIH grâce à une nouvelle thérapie. Mise au point par des chercheurs britanniques, elle aurait permis d'éliminer toute trace du virus dans le sang du patient.

La lutte contre le SIDA va-t-elle bientôt connaitre un tournant majeur ? C'est ce que laisse espérer la nouvelle récemment relayée par The Sunday Times. Le quotidien britannique a révélé qu'un homme pourrait avoir guéri du VIH (Virus d'immunodéficience humaine), le virus responsable du SIDA, grâce à une nouvelle thérapie mise au point par des chercheurs du Royaume-Uni.

Le patient âgé de 44 ans fait partie d'une cohorte de 50 individus qui teste actuellement le traitement censé s'attaquer au virus même dans son état dormant. En effet, le VIH s'attaque aux cellules du système immunitaire mais a la capacité d'y rester "caché" avant de se réactiver plus tard, en changeant les cellules infectées en usines à particules virales. C'est ce qui rend le virus si complexe à combattre.

Une thérapie en trois étapes

Pour tenter de contrer le phénomène, les scientifiques issus de cinq universités britanniques ont mis au point une thérapie en trois étapes. La première consiste à utiliser des substances anti-rétrovirales pour empêcher les lymphocytes T infectés par le VIH de produire des millions de copies du virus.

La deuxième vise elle, à détruire ces cellules en utilisant un virus comme un vaccin qui va venir stimuler le système immunitaire. Enfin la troisième étape consiste à utiliser une substance connue sous le nom de vorinostat. Celle-ci va activer les lymphocytes T infectés "dormants" afin de les forcer à exprimer les protéines du VIH et les exposer au système immunitaire stimulé.

Les scientifiques ont décrit cette technique comme une stratégie "kick and kill", soit en français, "frapper et tuer". Le but est non seulement d'éliminer toute trace du (...)

Lire la suite sur maxisciences.com

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article