Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Scientifique

Rêver de faire l’amour est d’une fréquence extraordinaire. C’est un rêve évidemment érotique. Certains pensent même que c’est un rêve que nous faisons toutes les nuits sans forcément en avoir le souvenir. L’activité onirique en elle-même est un moment d’excitation puisque les hommes sont en érection et que les femmes lubrifient pendant chaque phase de sommeil paradoxal. Et on peut même se réveiller en plein orgasme !

 

Rêver de faire l’amour, un rêve érotique très fréquent

Evidemment, ce type de rêve ne raconte pas sa seule envie d’une relation sexuelle. On peut même dire que cela raconte souvent autre chose et que le coït onirique a de multiples facettes.

Scénario-type

Les situations où le rêveur fait l’amour se déclinent à l’infini. On peut faire l’amour dans ses rêves avec son partenaire, son patron, son ex, un parent, un ami, un collègue, une personne très âgée, une célébrité… On peut aussi faire l’amour dans un lieu public, dans l’espace, dans le TGV, l’avion, le tramway, à plusieurs… Ce ne sont pas toujours des situations agréables, parfois la personne avec qui on est peut créer un étonnement certain au réveil. Car l’inconscient ne s’organise pas autour de ce qui est souhaité dans la réalité mais à partir de pulsions parfois incongrues et irrationnelles.

Variantes de ce rêve sexuel

Rêver de faire l'amour avec une femme, rêver de faire l'amour avec son meilleur ami, rêver de coucher avec un inconnu, rêver de masturbation, rêver d’avoir besoin d’uriner, rêver d’avoir des démangeaisons vulvaires, rêver de s’envoler dans le ciel, rêver de faire de la balançoire, rêver d’avoir des objets dans le vagin ou l’anus, rêver de fellation, rêver d’entendre faire l’amour...

Signification du rêve de faire l’amour

Interprétation freudienne 

L’interprétation freudienne du rêve où l’on fait l’amour est direct : il s’agit de la mise en scène d’un désir génital. Celui-ci peut être admissible pour le conscient mais le plus souvent c’est d’un désir interdit dont il s’agit. Et cela peut renvoyer à ce que Freud nommait "la scène primitive", c’est-à-dire le besoin secret et inconscient de voir ses parents faire l’amour. En se mettant en scène dans le rêve et en se voyant, c’est comme si on observait une autre personne que soi. C’est donc un type de rêve on l’on est dissocié de soi-même. La personne avec qui l’on est à une valeur symbolique évidente. En fonction du fait qu’elle est connue ou non par le rêveur, l’interprétation sera différente.

Si le rêveur côtoie habituellement celui ou celle avec qui il fait l’amour, il faudra s’interroger sur ce que représente cette personne pour le rêveur. S’il s’agit d’un(e) inconnu(e), c’est l’expression d’une libido débridée qui n’a pas besoin de s’accoupler avec un visage connu mais plutôt de laisser libre cours à sa démesure.

Interprétation jungienne 

Pour Jung, les rêves d’accouplement sont des rêves de mariage avec soi-même. Nous portons en nous des dimensions Roi et Reine et ce sont ces dimensions qui se réunissent pour s’accoupler et former le Mariage Royal, le Hieros Gamos. Il s’agit donc d’un moment hautement positif de l’évolution du sujet. Dans les coïts hétérosexuels, ce peut être le sujet qui s’accouple avec son animus (pour les femmes) ou son anima (pour les hommes).

Mais pour que cela soit intégré, il faut que cela soit compris comme tel et activé dans la vie de tous les jours. Sinon, le sujet restera au stade du désir et n’accédera pas à celui de la réalisation. L’inconscient demande donc souvent à ce que ces noces aient lieu mais il faut que le conscient potentialise cela. En d’autres termes, l’accouplement ne sera que génital et sexuel au lieu de prendre une dimension sacrée, plus haute, plus libératrice.

Approche contemporaine en sexothérapie 

Dans une approche moins symbolique, on regardera ce type de rêves de manière plus basique. Le rêve sera vu comme un système de compensation et d’autorisation inconsciente. Les questions à se poser tourneront autour de : Est-on en période d’abstinence ? A-t-on réellement envie de cet homme ou de cette femme ? En cas de pratiques sexuelles "particulières" : veut-on réaliser ce que le rêve montre ? Et si on le faisait, que se passerait-il ? Fait-on ce rêve souvent ? La réponse à ces questions permettant au rêveur de s’approcher au plus près de ses fantasmes mises en scène par le rêve. Celui-ci agissant comme un détonateur d’excitations.

 

Source : doctissimo

Commenter cet article