Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Scientifique

http://img0.mxstatic.com/poisson/peche-illustration_28002_w460.jpg

L’Union européenne a saisi 1.100 tonnes de poissons pêchés illégalement dans les eaux d’Afrique de l’Ouest. Une saisie record réalisée après que des pêcheurs du Sierra Leone se sont plaints de la présence de chalutiers étrangers dans cette zone.


Poulpes, calmars, soles, crevettes et mérous : 1.100 tonnes de poissons pêchés illégalement ont été saisies par les autorités espagnoles dans le port de Las Palmas aux îles Canaries, rapporte le site du Guardian. Cinq cargaisons de poissons ont été découvertes lors de l'inspection de trois chalutiers chinois, sud-coréen et panaméen. Les poissons, dont la valeur est estimée à plus de 4 millions d'euros, étaient destinés à l'Espagne et au reste de l'Europe.

 

Cette saisie a été menée après que des pêcheurs ont rapporté avoir observé un chalutier dans une zone réservée à la pêche artisanale. De jeunes adolescents avaient alors été mobilisés pour couper les filets des pêcheurs sierra-leonais. L'un d'entre eux aurait même été agressé avec une barre de métal alors qu'il tentait de sauver ses filets.

 

Les trois navires étrangers "pourraient être totalement exclus du commerce avec l'UE", a expliqué Maria Damanaki, la commissaire européenne aux affaires maritimes et à la pêche. "La pêche illégale est un cauchemar. De nombreux pays perdent de l'argent et alors que nous parlons beaucoup de l'aide accordée aux pays du tiers monde, beaucoup de citoyens des pays pauvres pourraient en bénéficier si nous mettons un terme à la pêche illégale", a-t-elle souligné.

 

Aujourd'hui, les pertes financières dues à cette pratique sont estimées à quelque 29 millions de dollars chaque année en Sierra Leone. Mais les nouvelles règles européennes ont pour but de "prévenir, contrecarrer et éliminer la pêche illicite, non déclarée et non réglementée" assure Maria Damanaki.

Maxisciences

Commenter cet article