Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Scientifique

http://www.atlantico.fr/sites/default/files/imagecache/Une/rtx185w4.jpg

 

Mythe ou réalité ? Cinq idées populaires sur les bactéries sont passées au peigne fin pour démêler le vrai du faux.


Difficile de ne pas faire attention aux bactéries dans notre société moderne. Sur nos écrans de téléphone, nos ordinateurs, le volant de nos voitures, le métro, ces organismes vivants unicellulaires se faufilent occupent notre espace au quotidien. Mais, ce qui effraie surtout, ce sont les fausses vérités qui sont véhiculées à son sujet. Qui dit vrai ? Quels sont les mythes antiques qui gouvernent nos cauchemars ? On vous éclaire sur cinq idées reçues sur les bactéries.

 

La règle des cinq secondes

 

Lorsqu'un aliment tombe par terre, il y a deux façons de voir la chose, selon l'éducation de chacun. Soit, on ramasse l'aliment pour le mettre ensuite aux ordures parce que cela ne se fait pas de manger un aliment qui est allé au contact du sol, soit vous le ramassez et le mangez dans la foulée. Souvent mal vu, ce geste trouve une explication chez ceux qui le pratique : la règle des cinq secondes. "Je peux le manger parce que cela fait moins de cinq secondes qu'il est tombé par terre. Les bactéries n'ont pas eu le temps de s'en emparer", expliqueront les adeptes de cette technique. Qu'en est-il en réalité ? Dans une nouvelle étude de l'Aston University, les chercheurs ont laissé tomber de la nourriture et l'ont laissé par terre pendant trois à 30 secondes. Résultat : plus le temps où la nourriture est par terre s'allonge et plus il y a de bactéries qui s'accumulent. rien de surprenant jusqu'ici. Cependant, le type d'aliment et le type de sol fait sensiblement varier les résultats. La nourriture la plus sèche, type chips, tombant sur de la moquette est plus propre qu'un aliment collant ou gras qui reste sur un sol lisse, de type carrelage ou parquet pendant plus de cinq secondes. L'aliment est imbibé de bactéries.

Verdict : à moitié vrai


On peut attraper des MST sur la selle des toilettes

 Même si un acte sexuel a lieu sur la cuvette des toilette, vous n'avez rien à craindre puisque que vous ne pouvez pas attraper de MST de cette façon. que ce soit bien clair. Pour quelle raison ? C'est simple, les MST quelles soit virales ou bactériennes commencent à mourir à la seconde même où elle quitte le corps humain, mais aussi dès qu'elles se heurtent la surface dure d'une selle de toilettes. La seule MST qui pourrait théoriquement passer des toilettes au corps humain sont des parasites. Par exemple : un poux. Une MST parasite s'appelle trichomoniasis. Elle est connue pour passer d'un élément humide au corps humain, selon le Bureau de santé des femmes (the Office on Women's Health). Cependant, les parasites eux non plus ne vivent pas très longtemps quand ils se trouvent éloignés d'un hôte humain et ne peut pas saisir ou rester sur une surface lisse.  

Verdict : mythe


Les sèche-mains sont plus propres que les serviettes en papier

Si les séchoirs à main sont une très bonne chose pour l'écologie, ils se rattrapent sur leur capacité à produire des bactéries en masse. Une récente revue composée de 12 études a montré que les serviettes en papier sont bien plus hygiénique que les sèche-mains, et de loin. Ces derniers ont pour principal défaut de repousser les bactéries plus loin sur vos poignets et vos bras, et dans toute la salle de bain même. De plus, il s'avère que la friction créée en essuyant activement le bas de vos mains avec des serviettes aide réellement au gommage des bactéries les plus indésirables.

Verdict : mythe


L'eau des toilettes peut éclabousser sur votre brosse à dents

Messieurs, il faut écouter les femmes lorsqu'elles demandent de rabattre le couvercle des toilettes. Au moins pour une raison. Une étude publiée en 2012 dans le Journal of Hospital Infection a montré qu'une simple pression sur la chasse d'eau peut diffuser une diarrhée déclenchée par la bactérie "clostridium difficile". Même si votre brosse à dent se trouve à une distance respectable de la zone de diffusion, on peut toujours être effleuré par la matière fécale.

Verdict : réalité


Avoir des relations sexuelles avec deux partenaires diffuse les bactéries

C'est vrai. Les bactéries se diffusent par rapport sexuel et relation buccale d'un partenaire à l'autre, selon les recherches du Journal of Food Safety. Une seule pénétration suffit pour créer une nouvelle bactérie entre les deux sexes. L'une des plus répandues est la chlamydiae, une maladie sexuellement transmissibles, particulièrement difficile à déloger chez les jeunes femmes de 18 à 25 ans. 

Verdict : réalité


 

Commenter cet article