Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Scientifique

 

http://img1.topsante.com/var/topsante/storage/images/medecine/troubles-orl/angine/soigner/angine-quand-faut-il-consulter-55337/478663-1-fre-FR/Angine-quand-faut-il-consulter_exact441x300.jpg

 

Bien qu'elles soient le plus souvent bénignes, mieux vaut tout de même se méfier des angines. Certaines complications bactériennes rares, mais graves, sont en recrudescence. Ce qu'il faut savoir.

 

La question qui se pose devant une gorge rouge, blanche ou qui fait mal, c'est : a-t-on besoin d'antibiotiques ?  Pour soulager l'angine si elle est causée par une bactérie mais surtout pour éviter les complications locales (autour de la gorge) ou générales (bactérie qui s'installe ailleurs, notamment au niveau des valves cardiaques).  Leur prescription « large » avait fait quasiment disparaître les complications générales.  Mais cet excès de prudence a fini par entrainer de nombreux traitements injustifiés! D'où les campagnes : « les antibiotiques, c'est pas automatique ». Le problème, c'est qu'on a eu tendance à les remplacer par des anti-inflammatoires, dont on mesure aujourd'hui les limites, et même les dangers. Depuis une dizaine d'années, les médecins ORL s'alarment de l'augmentation des abcès des amygdales (phlegmon) et d'infection des tissus du cou (cellulite cervicale). « Des complications gravissimes qui avaient pratiquement disparu », affirme le professeur Reyt. 

Pas d'anti-inflammatoire en cas d'angine  

Une étude menée pendant 18 mois dans 13 centres hospitaliers pointe ce danger des anti-inflammatoires ( advil,® ibuprofène ®..) seuls dans les angines bactériennes. Sur 412 patients admis avec un phlegmon, presque 40 % n'avaient pas reçu d'antibiotiques mais plus de 70 % prenaient un anti-inflammatoire et parfois même deux (cortisone dans 25 % des cas). « En calmant la douleur et en réduisant l'inflammation, ces traitements masquent les premiers signes des complications, ce qui retarde la mise en route du traitement ! » explique l'ORL. Pas étonnant qu'un plus grand nombre de phlegmons soit relevé dans les deux régions de France où l'on prescrit le moins d'antibiotiques, Rhône-Alpes et Pays de la Loire. Ils sont, à l'inverse, peu fréquents dans le Nord où sont prescrits le plus d'antibiotiques. Il ne faut donc pas prendre d'anti-inflammatoire pour une angine sans consulter au préalable.

 

Les risques de complication diffèrent selon l'âge

 

Pas question pour autant de prendre des antibiotiques au moindre mal de gorge. Tous ne sont pas des angines et toutes les angines ne risquent pas d'évoluer vers des complications. « Le risque est quasiment nul chez le nourrisson et le petit enfant jusqu'à 3 ans. Ils font des angines virales, associées le plus souvent à une rhinopharyngite », précise le docteur Eric de Boyson, ORL. C'est entre 4 et 15 ans que le risque est le plus grand puisqu'à cet âge, 25 à 50 % des angines sont bactériennes, causées par un streptocoque (strepto A) le plus souvent, mais aussi des pneumocoques, des haemophilus influenzae... ». A l'âge adulte, l'angine redevient majoritairement virale.  

Peu de fièvre, début progressif : paracétamol et solutions locales

Si le mal de gorge s'installe progressivement, s'il survient après un rhume, s'il n'y a pas ou peu de fièvre… l'automédication est possible :

- Contre la fièvre et la douleur, prendre du paracétamol (1gx 3 maximum/jour chez l'adulte, 60mg/kg/jour en 4 à 6 prises chez l'enfant).

- Faire des gargarismes avec du gros sel (une càc dans un verre d'eau tiède) pour nettoyer les amygdales et calmer la douleur. Egalement hypertonique, une nouvelle solution (spray Pharyndol) a démontré son efficacité sur les maux de gorge chez 103 patients… peut-être à tester.

- Sucer des bonbons pour adoucir la gorge (au miel, pastilles pour la gorge…). On peut aussi utiliser localement des collutoires anesthésiques contenant du biclotymol (type Hexalyse, Rhinathiol, Solutricine...) ou de la propolis, un produit de la ruche aux vertus antibactériennes, antivirales et anti-inflammatoires (existe aussi en gommes à sucer).

- enfin, boire des tisanes de thym sucrées au miel (de menthe, de sauge ou d'eucalyptus de préférence).

Mais si la douleur et la fièvre augmentent ou ne passent pas après 48 heures, ne pas hésiter à consulter son médecin généraliste.

Gorge blanche, pas de toux ni de nez qui coule, de la fièvre : il faut consulter

Certains signes, comme la survenue brutale et isolée du mal de gorge, sans rhume associé, sans toux, des amygdales blanches et très douloureuses ainsi qu'une fièvre élevée sont plutôt en faveur d'une angine bactérienne. La consultation s'impose également si des plaques rouges apparaissent sur tout le corps (scarlatine), si la douleur n'est située que d'un seul côté (risque d'abcès) ou si la fièvre persiste plus de trois jours ! ». Mais il arrive qu'une angine bactérienne donne une gorge rouge.  C'est pourquoi un examen de la gorge par le médecin est nécessaire pour différencier les deux types d'angine, bactérienne ou virale, afin de prescrire un antibiotique si besoin. En cas de doute, il peut rechercher  la présence de streptocoque A (bactérie qui peut entrainer des complications rénales, cardiaques, rhumatismales en plus des abcès…), en réalisant un test de diagnostic rapide (TDR). Un test qui peut désormais être fait par les pharmaciens.  « Cela nous inquiète, précise le professeur Reyt, car le test sera réalisé sans véritable examen et le résultat peut être faussement rassurant. » Un test négatif ne veut pas dire que l'angine est virale mais seulement qu'il n'y a pas de streptocoque A dans le prélèvement. Mais d'autres bactéries peuvent être à l'origine de l'angine et donc nécessiter des antibiotiques.

Commenter cet article

Docteur Marcel Samoneau 22/05/2014 13:43


Bonjour,


L'angine blanche est ma spécialité depuis des années, j'étudie les traitements, les modes de propagation, les complications, etc. C'est une vraie passion. Depuis quelques mois, je gère un site qui en parle longuement et j'essaye
de regrouper un maximum de retour de malades afin de produire une étude statistiques. Je reste à votre disposition pour en discuter et surtout si vous souhaitez le relayer dans votre article, ce
serait super pour moi.


Merci d'avance.


Bien cordialement,