Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Scientifique

http://www.lepoint.fr/images/2011/07/19/sipa-356475-jpg_228664.JPG

 

À la Nasa, le compte à rebours a commencé : ce mardi, la navette spatiale américaine Atlantis se sépare définitivement de la Station spatiale internationale (SSI), et, jeudi, elle effectuera son dernier atterrissage sur Terre avec à bord 2,57 tonnes d'ordures collectées dans la Station spatiale internationale. Ce sera la dernière fois avant de nombreuses années que les astronautes de la Nasa voleront américain ! En attendant la mise en service d'une nouvelle capsule spatiale, ils devront acheter leur billet aux Russes pour 51 millions de dollars l'aller-retour en capsule Soyouz.

Merveilleux bijou technologique à 100 milliards de dollars (coût de l'ensemble du programme), la navette n'a finalement servi que de camion de livraison et de benne à ordures de luxe. Pour ce dernier voyage, les quatre astronautes, aidés par les six occupants de la SSI, n'ont pas ménagé leur sueur pour transférer des colis entre la station et le module de livraison Raffaelo apporté par Atlantis. Heureusement que l'absence de pesanteur leur a facilité la tâche. Ils ont d'abord passé deux jours à ranger les 4,27 tonnes de marchandises en tout genre apportées depuis la Terre, puis les jours suivants à embarquer les 600 colis (2,575 tonnes) contenant des déchets. Mais un certain désordre règne à bord puisque ces éboueurs du ciel ont égaré six batteries usées qui devaient repartir sur Terre.

 

Pour ce dernier séjour, la Nasa a mis les petits plats dans les grands pour soigner ses astronautes. Chaque matin, ils ont l'immense joie d'être réveillés par une star de la chanson. Il y a eu Coldplay (Viva la Vida), Elton John (Rocketman), R.E.M. (Man on the Moon), Paul McCartney (Good Day Sunshine), Beyonce (Run the Worlds (Girls)), Kool & the Gang (Celebration) et, enfin, ce mardi, Coldplay (Don't Panic). On aurait tellement aimé qu'ils fassent appel à nos merveilleux chanteurs français. Comme Charles Trenet (Le soleil et la lune) ou encore Indochine (J'ai demandé à la Lune).

 

Des objets souvenirs dans la navette

Très sentimentaux, les Américains ont bourré la navette d'objets commémoratifs. Par exemple, il ont emporté le drapeau qui avait effectué le premier voyage à bord d'une navette en 1981 et qui restera à bord de la SSI jusqu'à ce que le prochain véhicule spatial américain vienne le rechercher. Également du déplacement, un autre drapeau en mémoire des victimes du 11 Septembre, et puis 800 drapeaux US miniatures pour remettre en guise de cadeaux lors de multiples cérémonies organisées après le retour. Les astronautes ont aussi pris avec eux un iPhone avec une application qui leur est spécialement dédiée pour suivre leurs résultats scientifiques. Il paraît que le commandant d'Atlantis aurait envoyé un texto à sa femme lui disant : "Chérie, je reviens jeudi à la maison, dois-je rapporter du pain ?" Joking.

 

Indirectement, la France a participé à ce dernier vol sous la forme d'une phrase : celle lancée en coeur aux astronautes par les employés du centre spatial Stennis lors d'une liaison vidéo en direct, samedi dernier. "Laissez les bons temps rouler !" Explication du mystère : le centre Stennis est situé en Louisiane, terre cajun où on parle un drôle de français. Jeudi, si tout se passe sans anicroche, Atlantis effectuera un dernier atterrissage. La benne à ordures la plus chère au monde pourra prendre une retraite bien méritée...

Commenter cet article