Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Scientifique

http://cache.20minutes.fr/img/photos/20mn/2010-05/2010-05-03/article_biodiv.jpg

JARDINAGE - Vous êtes jardinier amateur, vous souhaitez voir vos efforts récompensés par des fleurs à faire pâlir votre fleuriste, sans pour autant passer par des produits chimiques? Aujourd'hui, des solutions existent, il suffit juste de respecter la biodiversité de votre petit coin vert...

Si 89 % des Français ont un espace de jardinage, dont 38 % un coin potager ou un verger, ils restent les plus gros consommateurs européens de pesticides. Pourtant, l’attention portée aux thématiques environnementales est pourtant bien réelle. Il vous est très simple de changer ces mauvaises habitudes.

Tout d’abord, il est important de comprendre que la variété des espèces repose sur la variété des milieux. Plus le milieu est diversifié dans sa configuration –creux, bosses, zones d’ombre et de soleil, milieux boisés, herbe, pierres- plus il sera accueillant pour un large panel d’espèces végétales et animales. La biodiversité est favorisée par la mise en place de plantes. Ainsi, pour une meilleure pollinisation des légumes, des fleurs et des arbres fruitiers, il est utile de favoriser la venue d’insectes dits «auxiliaires»: coccinelles, carabes,  abeilles, chrysopes, punaises, etc. Avec quoi pouvez-vous les attirer? En misant sur des plantes locales volontiers rustiques (supportant un gel de -10°C) qui offrent des fleurs riches en pollen. L’herbe est aussi un excellent repère pour tous ces insectes. Aussi, gardez une parcelle d’herbe sauvage, vous la verrez rapidement colonisée par une faune riche et variée. En favorisant les terriers et abris pour les petits animaux comme le hérisson ou la musaraigne, le jardin est protégé des insectes, des larves, des limaces, ou des chenilles.

Chaque espèce de fleurs joue un rôle important: certaines colonisent les espaces libres et évitent ainsi le désherbage, d’autres permettent d’économiser l’eau. Misez par exemple sur les valérianes  qui se nourrissent des mauvaises herbes et vous permettront de rendre votre jardin plus fourni. Vous avez un potager? Pensez aux layias ou aux orties sauvages qui attirent les auxiliaires, repoussent les insectes ravageurs. Les cosmos pourpres et les panicauts, des fleurs hôtes et nourricières aux propriétés nectarifères, sont, elles, des fleurs utiles aux papillons. Pour les oiseaux, il faut planter des fleurs qui libèrent des graines et leur offrent ainsi une source d’alimentation indispensable, spécialement à l’approche de l’hiver. Des exemples? Les amarantes et les monnaies du pape. Enfin, pour nos amis les pollinisateurs, les sauges des près et les vipérines permettent de reconstituer un milieu naturel favorable à la récolte du nectar et du pollen par les abeilles, bourdons, syrphes…

Pour vous faciliter la tache en magasins, Nova Flore propose une nouvelle gamme de graines vertueuses baptisée «l’espace biodiversité»: elle est composée de 50 fleurs, classées en 5 familles, selon leur utilité. Prix moyen: 3,50 euros – Disponible en jardineries.

A noter: Nova Flore sera présente aux Journées des Plantes édition Printemps 2011 au Domaine de Courson (à Courson-Monteloup, Essonne) les 13,14 & 15 mai 2011

Dico Ecolo : la biodiversité

Commenter cet article