Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Scientifique

http://l2.yimg.com/bt/api/res/1.2/pJuCrpiU6XetZJbFEXenvg--/YXBwaWQ9eW5ld3M7Zmk9aW5zZXQ7aD0xNDA7cT03NTt3PTI1MA--/http://media.zenfs.com/fr_FR/News/maxisciences/l-argentinosaurus-originaires-des-plaines-d-amerique-du-sud-est-l-un-des-dinosaures-les-plus-longs-et-les-plus-lourds-il-se-deplacait-lentement-en-marchant-et-etait-peu-mobile_63526_w250.jpg

 

Des chercheurs de l'Université de Manchester ont réussi à recréer, sur ordinateur, la marche d'un des plus grands dinosaures de l'Histoire : l'Argentinosaurus.

 

 

Premiers pas en 94 millions d'années. Grâce à une reconstruction digitale, des scientifique ont pu sortir un dinosaure du Crétacé de son sommeil et même le faire marcher. En effet, l'équipe a réussi à recréer les mouvements et la démarche de l'Argentinosaurus, l'un des plus grands dinosaures qui ait jamais existé.

Le résultat, publié dans la revue PLoS ONE, est la simulation la plus détaillée jamais réalisée au niveau anatomique pour un dinosaure. Cette étude a également permis d'établir la toute première carte virtuelle des routes de migration de l'Argentinosaurus.

 

Un géant en marche

Le squelette utilisé dans la simulation montre que le dinosaure herbivore mesurait au moins 40 mètres de long et qu'il se déplaçait environ à 8 km/h. Ce qu'il signifie qu'il marchait et plutôt lentement la plupart du temps. "C'est spectaculaire ! La simulation met en scène une allure de marche plutôt lente, ce qui n'est pas surprenant étant donné que l'animal pesait entre 70 et 80 tonnes", précise Bill Sellers de la faculté des sciences de la vie de l'Université de Manchester.

 

"Le plus intéressant c'est de voir à quel point les pas correspondent aux empreintes retrouvées sur les routes de migration des sauropodes", ajoute-il à Discovery News. Afin de reconstituer sa démarche, les chercheurs ont scanné au laser le squelette d'un énorme Argentinosaurus. Ils ont ensuite utilisé un système de modélisation sur ordinateur qui intègre l'équivalent de la puissance de 30.000 ordinateurs de bureau.

 

Cela a permis de recréer virtuellement le sauropode ainsi que ses mouvements. Et, l'Argentinosaurus est bien capable de marcher ! Un résultat qui vient contredire de nombreuses spéculations qui estimait que l'animal, si les proportions (...)
Lire la suite sur maxisciences.com


Commenter cet article