Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Scientifique

http://cache.20minutes.fr/img/photos/20mn/2013-07/2013-07-16/article_facture.jpg

La hausse des tarifs de l'électricité devrait inciter les ménages à surveiller leur consommation d'énergie...

Le 1er août, la facture d’électricité va flamber: une augmentation de 5% des tarifs pour les particuliers devrait entraîner une hausse moyenne de la facture annuelle d'un ménage d'environ 35 euros, et de 50 euros s'il se chauffe à l'électricité. Quelques réflexes peuvent toutefois aider à limiter les dépenses.

 

Faire tourner les appareils en heures creuses

Lorsque l’on peut faire tourner lave-linge, lave-vaisselle ou sèche-linge durant les heures creuses, la facture s’allège considérablement: le prix du kilowattheure est environ 40% moins cher entre 22h et 6h du matin en général. «Ne pas consommer pendant les heures de pointe permet de lisser la consommation nationale sur la journée, ajoute Marilyne Vialles, chargée de l’information grand public à l’Ademe. Cela évite de recourir à des centrales thermiques pour faire face aux pics de consommation».

Ne pas surchauffer

Le problème ne devrait pas se présenter avant quelques mois mais cet hiver il faudra penser à ne pas pousser à fond les radiateurs: 17°C dans la chambre, 19°C dans le salon et 21-22°C dans la salle de bains suffisent. Un degré de moins, c’est 7% de la facture qui fond. «Avec des radiateurs dotés de systèmes de régulation de température, on peut la moduler selon les pièces et selon leurs usages, conseille Marilyne Vialles. On peut baisser dans la journée quand on est absent, monter le chauffage de la salle de bains avant de se laver et le réduire ensuite ou laisser les chambres à 16-17°C pendant la journée.»

 

Choisir des ampoules et des appareils économes

Les ampoules basse consommation sont trente fois moins gloutonnes qu’un halogène et quatre fois moins qu’une ampoule à incandescence, qui ont été retirées de la vente le 1er janvier. Et les appareils électroménagers trop gourmands pourraient connaître le même sort. «L’étiquette énergie a été revue pour ajouter des classes de A à A+++ car les appareils se sont beaucoup améliorés, explique Marilyne Vialles. Ceux qui étaient classés G ou F n’existent plus, voire vont être interdits».

Freiner le gaspillage dans la cuisine

Le congélateur juste à côté du four, c’est une mauvaise idée. Les réfrigérateurs consomment moins d’électricité quand ils sont dans un endroit déjà frais. Penser à le dégivrer régulièrement permet aussi de limiter sa consommation: au-delà de 3mm d’épaisseur de glace sur les parois, c’est 30% d’électricité consommée en plus. «Le réfrigérateur est un poste de consommation important car il  reste en permanence allumé, précise Marilyne Vialles.  Quand on part en vacances plusieurs semaines, on peut en profiter pour le vider, le laver, le dégivrer et le couper pendant que l’on est absent.»

Ne pas laisser les appareils en veille

Télé, console de jeu, ordinateur… Tous nos appareils en veille représentent 11% de notre facture d’électricité, soit en moyenne 86 euros par foyer, selon le baromètre AFP-Powermetrix publié en juillet. Les fabricants d’appareil devraient bientôt être obligés de prévoir une fonction veille moins consommatrice d’énergie et les box internet, que les revendeurs conseillent de laisser allumées pour les mises à jour, devront peut-être un jour revoir leur fonctionnement. «Les équipements multimédia et le petit électroménager deviennent un gros poste de consommation à cause de toutes les veilles: les machines à café qui s’allument toutes seules le matin, les ordinateurs qui ont une consommation résiduelle même lorsqu’ils sont éteints, les box téléphone… On peut éteindre tout cela avec une multiprise à interrupteur», conseille l’Ademe.

Des petits gestes font les grandes économies

Lorsqu’on recharge son téléphone portable, on ne laisse pas le chargeur dans la prise. On remplit bien sa machine à laver plutôt que de la faire tourner pour deux culottes et on profite de l’été pour faire sécher son linge au soleil plutôt que dans le sèche-linge. Et on évite d’utiliser de l’eau chaude ou tiède lorsque c’est inutile car le chauffe-eau, bien discipliné, va automatiquement réchauffer de l’eau. «On peut couper son chauffe-eau avant de partir en vacances, complète Marilyne Vialles. La seule chose qu’il faut laisser en veille, c’est l’alarme de la maison!»

Commenter cet article