Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Scientifique

http://www.atlantico.fr/sites/default/files/dynimagecache/0-0-4608-2549-662-366/rtr2xye3.jpg

 

Une étude montre que ces additifs peuvent présenter des risques pour la santé, et notamment pour les fumeurs.

 

Attention, les compléments alimentaires ne vous font pas que du bien. Une étude réalisée sur un échantillon de 78 786 adultes français de 45 ans en moyenne et publiée dans le British Journal of Nutrition révèle en effet que ces additifs pris pour lutter contre la fatigue ou dans l'espoir de rester en bonne santé ne sont pas toujours pris à bon escient. Or de plus en plus de personnes en consomment : l'étude révèle ainsi que 28% des femmes et 15% des hommes prennent en prennent au moins trois jours par semaines. Les produits les plus consommés étant le magnésium, et les vitamines B6 et C.

 

Or s'ils sont nombreux à acheter des compléments alimentaires, ces derniers ont rarement été prescrits par un médecin. La scientifique Mathilde Touvier à l'origine de l'étude explique en effet que seulement 55% de ces additifs ont été prescrits ou conseillés par un médecin, les 45% restant étant de l'automédication. Or selon l'étude, ces consommateurs ont "globalement une alimentation et un mode de vie plus sains" que la moyenne, ce qui fait que les compléments alimentaires ne leur apportent rien.

 

Mais il y a plus grave qu'une simple non-efficacité. L'étude montre en effet que les compléments alimentaires peuvent également présenter des risques pour la santé, et notamment pour les fumeurs. Ainsi, le bêta-carotène, que le corps humain peut transformer en vitamine A, augmente les risques de cancer du poumon en réveillant des tumeurs latentes. Des cancers gynécologiques, du sein, de la prostate mais aussi des leucémies peuvent être favorisés par la consommation des compléments alimentaires.

 

Ces produits peuvent par ailleurs diminuer l'efficacité d'un médicament ou au contraire l'accroître ce qui entraîne évidemment un éventuel risque de surdose. Les interactions des compléments alimentaires sur les médicaments agissant sur les systèmes nerveux ou cardio-vasculaire sont particulièrement nombreuses.  

Lu sur Le Figaro

Commenter cet article