Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Scientifique

http://cache.20minutes.fr/img/photos/20mn/2012-07/2012-07-03/article_ayrault1.jpg

 

 

Appels d'offres éolien et solaire, interdiction du bisphénol A et tarification progressive de l'énergie: le Premier ministre clôt la conférence environnementale par l'annonce d'une série de mesures...

Priorités, moyens, calendriers: le Premier ministre Jean-Marc Ayrault a clôturé ce samedi la conférence environnementale en annonçant plusieurs mesures qui doivent engager la «transition écologique» promise par François Hollande.

Inventer la voiture sobre

Premier grand chantier, la transition énergétique passera par un grand débat national en 2013, mais le Premier ministre a insisté sur la nécessité de «rompre avec le tout nucléaire pour la production d’électricité et le tout pétrole pour les transports». Pour cela, le gouvernement mise sur la sobriété et l’efficacité: il soutiendra la proposition de loi sur la tarification progressive de l’énergie, assortie d’une extension du tarif social de l’énergie à quatre millions de ménages modestes, contre un million aujourd’hui. Le Premier ministre a répété l’engagement de François Hollande de rénover un million de logements par an pour les mettre à un «haut niveau de performance thermique», à l’aide d’un «guichet unique de la rénovation» et de tiers-financements: un investisseur tiers pourra prendre en charge les frais de rénovation et se rémunérer sur les futures économies d’énergie.

Afin de réduire la consommation de carburants, le plan automobile adopté fin juillet «soutient le développement de véhicules sobres, qu’ils soient électriques ou hybrides», a rappelé Jean-Marc Ayrault, qui a fixé un objectif aux chercheurs et industriels: «Dans dix ans, nous devrons disposer de véhicules consommant deux litres d’essence pour 100km». Quant à la baisse de la part de la production nucléaire dans l’électricité française, aucune annonce sauf pour la centrale nucléaire de Fessenheim, que François Hollande a promis vendredi de fermer d’ici à 2016. Le Premier ministre a annoncé la nomination, dans les prochaines semaines, d’une personnalité chargée d’engager la reconversion du site.

Appels d’offre et taxation des pollueurs

Les renouvelables seraient donc favorisées pour prendre la relève. En attendant la simplification réglementaire des installations d’énergies renouvelables, le gouvernement lancera des appels d’offre d’ici à la fin 2012: le premier pour la création d’un parc éolien au large du Tréport et de Noirmoutier, le second pour de grandes installations solaires. L’énergie hydrolienne sera aussi mise à l’essai avec la création de démonstrateurs.

Côté porte-monnaie, le projet de loi de finances qui sera présenté dans quinze jours intègrera d’ores et déjà une augmentation de la taxe générale sur les activités polluantes. Le seuil du bonus-malus automobile sera abaissé de 5g de CO2 par km.

Interdiction du bisphénol A

Une agence nationale pour la biodiversité verra le jour en 2013, assortie d’une loi cadre sur la biodiversité. Pour lutter contre l’artificialisation des sols, c’est la ministre du Logement Cécile Duflot qui se voit confiée la responsabilité de définir les mesures et le calendrier dans une loi attendue pour début 2013. Mais du côté du ministère de l’Agriculture, rien de nouveau. Le Premier ministre a assuré que le moratoire sur les semences OGM serait maintenu, le développement du bio soutenu et l’épandage aérien de pesticides toujours interdit. Pour contrer la hausse des prix agricoles, le gouvernement maintient sa demande de faire «une pause» dans le développement des biocarburants. Enfin, seule mesure concrète concernant la thématique santé et environnement, le gouvernement soutient la proposition de loi de Gérard Bapt pour l’interdiction du Bisphénol A.

Audrey Chauvet

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article