Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Scientifique

Justin Hofman se trouvait très certainement au bon endroit, au bon moment. Ses photos incroyables révèlent une baleine franche et son petit, s'approchant particulièrement près du bateau sur lequel le photographe se trouvait. Il a ensuite plongé dans l'eau pour s'approcher des géants aquatiques.

 

 

Imaginez un animal de cette taille juste sous vos pieds... Le photographe Justin Hofman a su magnifiquement capturer le contraste entre l'énorme baleine franche et son petit et le bateau à moteur, qui semble minuscule juste au-dessus du cétacé. Pourtant, pas grand chose à craindre ! En effet, les baleines franches sont l'une des espèces les plus sociables au monde. Réputées pour leur curiosité et leur caractère facile, elles s'enfuient rarement à l'approche d'un bateau ou d'un plongeur.

 

Plongée avec un géant

Justin Hofman et d'autres enthousiastes n'ont d'ailleurs pas hésité une seconde à se jeter à l'eau, sautant sur l'occasion de voir ce géant de plus près. Le photographe se trouvait à bord du National Geographic Explorer, au cours d'un voyage au large des côtes de l'Argentine, lorsqu'il a pris ces clichés. Entre Buenos Aires et Ushuaïa, il a ainsi photographié de nombreuses baleines franches se nourrissant de plancton. Cette région est également réputée comme zone de reproduction entre juin et novembre.

 

Pour photographier la mère et son petit, Justin Hofman s'est équipé de caméras SLR et sous-marine. Son objectif ? S'approcher au plus près de cet animal curieux et discret. "Presque toutes les images sont prises à moins de deux mètres. Je me suis imaginé la scène pendant des jours. J'étais obsédé par les baleines franches car nous n'avions un permis de plongée que pour un jour et je savais que je n'aurais qu'une seule chance", se rappelle Justin Hofman, repris par le National Geographic.

 

En effet, la Péninsule Valdès, où les photos ont été prises, est une zone marine (...)
Lire la suite sur maxisciences.com


 

Commenter cet article