Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Scientifique

http://img0.mxstatic.com/eau-oxyg%e9n%e9e/de-l-eau-oxygenee-au-beau-milieu-de-l-espace_30796_w460.jpg

 

Pour la première fois, des astrophysiciens ont réussi à détecter des molécules d’H2O2, de l’eau oxygénée ou peroxyde d’hydrogène dans l’espace, au sein de nuages très froids de la galaxie.


Les astrophysiciens passent le plus clair de leur temps à scruter l’espace à la recherche de la moindre particule, mais les découvertes sont rares. Pourtant, des travaux publiés dans la revue Astronomy & Astrophysics indiquent que des chercheurs viennent tout juste de découvrir des molécules d'H2O2, également appelée eau oxygénée ou peroxyde d’hydrogène. Selon les résultats, ces particules ont été repérées à 400 années-lumière de la Terre, dans une région proche de l’étoile Rho Ophiuchi.

 

A cet endroit, les étoiles se forment dans des nuages de -250 degrés Celsius, très denses, et essentiellement composés d’hydrogène. Bien que très rare, l’eau oxygénée s’y trouve avec une concentration d'une molécule pour une dizaine de milliards de molécules d’hydrogène, explique l’astronome Per Bergman. Pourtant "nous ne comprenons pas encore comment certaines des molécules les plus présentes ici, sur Terre, sont fabriquées dans l'espace" explique Bérengère Parise de l'Institut Max-Planck de radioastronomie en Allemagne, sur le site de l’ESO.

 

Pour parvenir à faire cette découverte, les astronomes ont utilisé le télescope APEX (Atacama Pathfinder Experiment) installé au Chili sur le plateau de Chajnantor à 5.000 mètres d’altitude. Cet appareil permet d’observer la lumière à des longueurs d’ondes millimétriques et submillimétriques, ce qui a permis de détecter le peroxyde d’hydrogène. Une découverte importante puisque la formule de l'eau oxygénée est étroitement liée à celles de deux éléments vitaux : l'eau H2O et le dioxygène O2. Pour l’heure, les recherches se poursuivent donc pour comprendre comment l’eau peut se former dans l’univers, rapporte Sciences et Avenir.

 

Commenter cet article