Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Scientifique

http://l2.yimg.com/bt/api/res/1.2/ZnvVHwcRrzntbK9Ra3OJaw--/YXBwaWQ9eW5ld3M7Zmk9aW5zZXQ7aD0yODI7cT04NTt3PTI1MA--/http://media.zenfs.com/fr_FR/News/maxisciences/ce-fossile-pourrait-appartenir-a-une-nouvelle-espece-d-ichtyosaure-malawania-anachronus_59649_w250.jpg

 

Des chercheurs belges ont identifié une nouvelle espèce d'ichtyosaure - un groupe de reptiles marins du Mésozoïque - à partir d'un fossile irakien... Mais ses caractéristiques sont trop incertaines, selon certains autres spécialistes, pour établir cette conclusion avec certitude.

 

Malawania anachronus - un mélange de langue kurde et de latin signifiant "le nageur anachronique" : tel est le nom que Valentin Fischer, paléontologue à l'Institut royal des sciences naturelles de Belgique, et ses collègues, ont donné à cet ichtyosaure - un groupe de reptiles marins du Jurassique à silhouette de dauphin - long de 3 m, qu'ils estiment appartenir à une espèce jusqu'à présent inconnue, et qui provient du Kurdistan irakien.

 

Le fossile fut découvert dans les années 1950 encastré dans une roche servant prosaïquement de dalle, d'où l'équipe belge a extrait des spores microscopiques et du pollen qu'ils ont pu dater au début du Crétacé inférieur - soit 65 millions d'années après la période connue d'existence des ichtyosaures ! "C'est quelque chose qui ne devrait pas être là... mais qui y est. Ce 'fossile vivant' de son époque démontre l'existence d'une lignée que nous n'avions seulement jamais imaginée !", explique Valentin Fischer cité par le National Geographic.

 

Une espèce nouvelle ou déjà connue ?

Cependant, la conclusion à laquelle ont aboutie les chercheurs est loin de satisfaire tout le monde. Michael Caldwell, expert en ichtyosaures à l'Université de l'Alberta (Canada) notamment, estime que ses collègues belges ont été un peu vite en besogne, notamment à cause de la nature de l'échantillon, lequel a voyagé d'Irak en Angleterre avant de passer entre les mains de Fischer. En effet, il souligne que la datation a été faite à partir de la dalle et non du terrain de provenance lui-même. Celle-ci lui semble donc sujette à caution. De plus, le crâne, précieux pour toute (...)
Lire la suite sur maxisciences.com

Commenter cet article