Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Scientifique

Selon une nouvelle étude, les animaux les plus primitifs se développent et prospèrent dans des eaux ne contenant pratiquement pas d'oxygène. Ceci bouscule la théorie selon laquelle la vie a évolué suite à une augmentation de la concentration d'oxygène contenue dans les océans.

 

 

Et si la vie sur Terre n'avait pas besoin de hauts niveaux d'oxygène pour se développer ? L'origine des organismes vivants complexes est, encore aujourd'hui, un grand mystère scientifique. Comment les toutes premières cellules primitives se sont-elles transformées en une diversité de formes de vie ? La réponse : l'oxygène !

 

En effet, les organismes vivants complexes se sont formés lorsque les niveaux atmosphériques d'oxygène ont commencé à s'élever, il y a environ 635 millions d'années. Du moins, c'est ce qu'affirme la théorie la plus courante concernant l'évolution de la vie sur la planète. Toutefois, une étude récente menée sur les éponges de mer du fjord Kerteminde, au Danemark, vient bousculer cette affirmation.

 

Oxygène et vie complexe, duo gagnant ?

Pendant longtemps, la vie s'est résumée sur Terre à de simples organismes unicellulaires. Mais il y a un peu plus de 500 millions d'années, de premières formes de vie complexe sont apparues. Cette émergence a alors coïncidé avec une augmentation significative des niveaux d'oxygène dans l'atmosphère. Pour les scientifiques, il semblait alors logique de faire le lien entre deux événements d'une telle importance et de conclure que l'apparition de hauts niveaux d'oxygène avait permis l'évolution animale.

 

"Mais personne n'avais jamais testé quelle quantité d'oxygène était nécessaire aux animaux. C'est ce que nous avons décidé de découvrir", explique Daniel Mills, doctorant pour le Nordic Center for Earth Evolution, à Phys.org. Avec l'aide de Lewis M. Ward, du California Institute of Technology, ce scientifique s'est intéressé à (...)
Lire la suite sur maxisciences.com


 

Commenter cet article