Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Scientifique

http://img.maxisciences.com/volcan/des-centaines-de-milliers-de-touristes-en-croisiere-passent-chaque-annee-sans-le-savoir-sur-des-volcans-caches-au-sud-est-de-l-alaska_60054_w250.jpg

 

Des chercheurs de Institut d'études géologiques des Etats-Unis ont récemment découvert 12 nouveaux volcans et reclasser 25 cratères et coulées de laves identifiés auparavant au Sud-Est de l'Alaska.

 

Cachés à l'abri des côtes et enveloppés par les forêts luxuriantes du Sud-Est de l'Alaska, une douzaine de volcans semblent avoir échappé à la vigilance des scientifiques. Il aura fallu pas moins de trois ans d'études acharnées pour les déceler et reclasser ainsi 25 cratères et coulées de laves identifiés auparavant sur des îles et des fjords. Les travaux de recherche ont été coordonnés par une équipe de chercheurs de Institut d'études géologiques des Etats-Unis et du Service des forêts des Etats-Unis.

 

De manière générale, le Sud-Est de l'Alaska s'apparente à une bande côtière particulièrement étroite qui se poursuit jusqu'au territoire canadien. Les volcans retrouvés dans cette région sont minuscules comparés aux statovolcans situés au niveau de la chaine aléoutienne, à l'Ouest du territoire. Ils représentent par ailleurs une classe complètement à part, selon les géologues.  Une caractéristique chimique identifiée par les scientifiques dans la lave permet toutefois de les relier à un massif volcanique situé au Canada.

 

Cette découverte devrait ainsi aider les chercheurs à retracer l'histoire géologique du Sud-Est de l'Alaska au cours du dernier million d'années. Le projet, lancé en 2009, a consisté dans un premier temps à effectuer des tests géologiques sur les roches des petits volcans de la région. Les résultats ont ensuite été comparés avec les analyses réalisées 70 kilomètres plus au nord, sur le mont Edgecumbe, un des plus grands cratères de la zone.

Une composition chimique très différente

 

Là où le problème se pose, c'est que si les deux aires volcaniques semblent s'être réveillées au même moment dans l'histoire, leur composition chimique est radicalement différente. En d'autres termes, ces (...)
Lire la suite sur maxisciences.com

Commenter cet article