Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Scientifique

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/5/5e/BH_LMC.png/450px-BH_LMC.png

Il pourrait littéralement avaler notre système solaire tant il est important. Il, c'est M87, un trou noir gigantesque... qui possède la masse de 6,8 milliards de Soleils. Une telle masse implique un champ gravitationnel si important que rien ne peut lui échapper, lumière comprise. Déjà connu depuis un moment, M87 est deux fois plus important que ce que les scientifiques pensaient auparavant, ce qui signifie que d'autres trous noirs pourraient également se révéler plus importants que prévu.

C'est un télescope spécial installé à Hawaï qui a permis d'observer ce phénomène situé à 50 millions d'années-lumière de la Terre. Quant à l'origine de M87, il semble que plusieurs petits trous noirs aient pu s'assembler à un moment pour le le former. George Djorgovski, de l'Institut de Technologie de Californie à Pasadena, a expliqué au Daily Mail que c'était en tout cas une véritable chance d'avoir découvert M87 : "Les futures observations de cet objet vont peut-être nous aider à prouver que ce que nous appelons des trous noirs sont vraiment des trous noirs". Avant qu'ils ne nous avalent ?

En vous rappelant la définition du trou noir :

En astrophysique, un trou noir est un corps extrêmement dense dont le champ gravitationnel est si intense qu’il empêche toute forme de matière ou de rayonnement de s’en échapper (à l'exception notable de la radiation de Hawking, cf. plus bas). De tels objets n’émettent donc pas de lumière et sont alors perçus noir. Les trous noirs sont décrits par la théorie de la relativité générale. Ils ne sont pas directement observables, mais plusieurs techniques d’observation indirecte dans différentes longueurs d’ondes ont été mises au point et permettent d’étudier les phénomènes qu’ils induisent sur leur environnement. En particulier, la matièrequi est happée par un trou noir est chauffée à des températures considérables avant d'être engloutie et émet de ce fait une quantité importante de rayons X. Ainsi, même si un trou noir n'émet pas lui-même de rayonnement, il peut néanmoins être détectable par son action sur son environnement. L'existence des trous noirs est une certitude pour la quasi-totalité de la communauté scientifique concernée (astrophysiciens et physiciens théoriciens).

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article