Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Scientifique

Une idée reçue veut que les moteurs fonctionnant au diesel polluent " beaucoup plus " que les moteurs à essence. Vrai ou faux ? C'est en tout cas une question que se posent beaucoup d'éventuels acheteurs de voitures, en ces temps de " responsabilité environnementale ".

Quand on parle de pollution automobile
Pour tenter de bien répondre à la question " diesel / essence, qui pollue le plus ? ", il faut d'abord savoir de quoi on parle. Autrement dit, de quel type de pollution (sa composition) parle-t-on ici ?
Les voitures polluent principalement en émettant des gaz à effet de serre, globalement très nocifs pour l'homme et son environnement. Les émissions de CO2 sont ainsi l'indice de référence en matière de pollution automobile. Mais on ne saurait oublier les autres gaz émis par les voitures - essence et diesel confondus - que l'on classe habituellement dans la catégorie " particules ". Il s'agit surtout du dioxyde de soufre (SO2) et des oxydes d'azote (NOx).
Ainsi, si l'on tient compte à la fois des émissions de CO2 et des émissions de particules, le débat entre essence et diesel apparaît bien plus compliqué qu'il n'y paraît.

Diesel et essence : nocifs à tour de rôle
Les moteurs essence, plus gourmands, sont également plus gros pollueurs en termes d'émissions de CO2 que les moteurs diesel. C'est un fait établi qui rend les moteurs à essence très nocifs pour l'environnement, même lorsqu'ils sont équipés d'un pot catalytique.
De leurs côtés, les moteurs diesel vont rejeter bien plus de particules que les moteurs à essence. Et notamment les particules dites fines : les benzopyrènes. Hautement cancérigènes, ces microparticules s'infiltrent dans nos voies respiratoires et passent dans notre sang qui alimente tous nos organes. L'apparition de filtres à particules a quelque peu changé la donne, mais les moteurs diesel restent les principales sources d'émission des particules.

Bilan
Si l'on ne parle que des dommages sur l'environnement dans son ensemble, les moteurs essence, pourvoyeurs de gaz à effet de serre, sont plus dangereux que les moteurs diesel. Mais la tendance s'inverse lorsque l'on parle de nocivité sur l'être humain. Ce sont dans ce cas les moteurs diesel les plus dangereux, la faute aux particules qu'ils dégagent.
En somme, les constructeurs automobiles ont encore de gros efforts à fournir avant de vendre des automobiles " saines ".

François Grimpret

Crédit photo : vtconseil.fr

Commenter cet article

m@nu 01/11/2011 15:35



en résumé c'est nos ou la planète sauf qu'elle peut se passer de nous et nous pas !


Moi qui gamberge depuis pas mal de temps à choisir essence ou diesel, quel est le plus polluants je crois que je n'aurais jamais de réponse ma permettant de faire facilement mon choix via ce
critère



Scientifique 01/11/2011 18:00



Le mieux c'est de rouler à vélo !



m@nu 08/10/2011 15:19



J'aurais aimé un article un peu plus poussé tout de même. La question est importante, à ce jour je ne peux établir mon choix par rapport à la pollution car je n'arrive pas à avoir de réelle
données.


Je trouve sidérant que l'on ne soit pas foutu de tester les moteurs, on se vante de plein de choses mais là c'est l'omerta total ..... enfin comme sur d'autres sujets sensibles vous me direz.


Moi j'aimerais pouvoir choisir un véhicule le moins nuisible pour moi et ma planète .... est ce trop demandé ?


 



bubu 27/01/2015 11:55

Il faudrait interdire le diesel en ville. Nuisances sonores et olfactives, émission de micro particule et de dioxyde d'azote= poison des citadins En ville et dans le trafic, un véhicule essence brûle moins de 15 m3 d’air par heure. Alors qu’un diesel doit pomper plus de 1500 m3 d’air par heure pour assurer une pression de combustion de 25 bars, même pour bruler 1l de gaz oil ! Ainsi, un diesel, au feu rouge, au stop, dans le trafic aspire ces 1500 m3 air par heure, qu’il chauffe à 800 degrés (mini) avant de vous le renvoyer dans la figure ! Le test est simple : poser la main à l’extrémité du pot d’échappement d une voiture essence, puis faite la même chose sur un véhicule diesel : vous constaterez cette différence de débit d’air toxique qui cause un excès massif d’émission de gaz Nox pour les mazouts. Alors avec 80 pour cent de diesel c’est 8000 fois plus d’air pur transformés en gaz pollués envoyé dans les poumons des citadins que si nous avions 100% de véhicules essence. Interdisions les mazouts en villes ! comme le font de nombreux pays notamment les asiatiques.