Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Scientifique

Une mygale au venin mortel pour l'homme pourrait venir en aide aux colonies d'abeilles, selon des chercheurs britanniques. Son venin, combiné à une protéine de perce-neige, a été utilisé pour élaborer un bio-pesticide sans danger pour les abeilles. 

 

 

La mygale à toile entonnoir d'Australie a beau être l'une des araignées les plus venimeuses du monde, c'est pourtant elle qui pourrait sauver la vie de millions d'abeilles. Des chercheurs britanniques de l'Université de Newcastle viennent en effet de dévoiler la formule d'un bio-pesticide à base du venin de cette araignée (Hexathelidae) et d'une protéine de perce-neige, non-nuisible aux abeilles. 

Hv1a/GNA : sous ce nom un peu barbare se cache une éventuelle alternative aux néonicotinoïdes, des pesticides massivement utilisés dans le monde entier, bien que réputés pour leurs effets nocifs sur l'organisme des abeilles (vidéo ci-dessus).

 

Un bio-pesticide qui n'altère pas les performances et la survie des abeilles 

Publiée le 4 juin dernier dans la revue Proceedings of the Royal Society B., l'étude indique que les pesticides traditionnels peuvent altérer les capacités d'apprentissage et de mémorisation des abeilles. Ceci 'a des conséquences graves pour la survie des colonies, car des abeilles qui ne peuvent pas apprendre ne seront pas capables de trouver de la nourriture et revenir à leur ruche', peut-on lire dans l'étude.

Mais le bio-pesticide élaboré par les scientifiques n'aurait que des effets 'très légers' sur la survie des colonies, alors que les abeilles ont été exposées durant 7 jours à des doses de Hv1a/GNA supérieures à celles qu'elles peuvent rencontrer dans la nature. Les larves n'ont pas non plus été affectées. Pourtant, le venin de la mygale à toile entonnoir est capable de tuer un homme. 

 

Pas de danger pour les hommes ?

Le pesticide pourrait-il alors être dangereux pour les humains ? Non, affirment les chercheurs. (...)
Lire la suite sur maxisciences.com


 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article