Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Scientifique

http://cache.20minutes.fr/img/photos/jdn/2012-11/2012-11-11/article_photo_1352645345588-1-HD.jpg

 

 

«On dit que c'est une espèce menaçante, mais en réalité c'est une espèce menacée, elle est en voie de disparition car elle est surpêchée», rappelle Pierre Frolla, quadruple champion du monde d'apnée qui se consacre depuis 2007 au tournage de documentaires sur la mer...

Plonger pendant une heure au milieu de 25 grands requins de l'Aquarium de Paris, tel est le défi insolite du spécialiste de l'apnée Pierre Frolla pour rappeler que les squales, loin d'être les terrifiants mangeurs d'hommes des Dents de la mer, sont des «espèces menacées».

«Un film, les Dents de la mer, a terrorisé des générations de gens, mais une personne qui nage avec des requins dans un aquarium ne court aucun danger», a assuré Pierre Frolla, 37 ans, quelques heures avant de plonger. Le quadruple champion du monde d'apnée, qui se consacre depuis 2007 au tournage de documentaires sur la mer, a plongé dans un «bassin de 3 millions de litres au milieu de ses 25 grands requins: 16 pointes noires, 4 requins gris, 3 requins zèbres, 2 requins nourrices», a indiqué l'Aquarium de Paris.

Un maillon essentiel de la chaîne alimentaire

«On dit que c'est une espèce menaçante, mais en réalité c'est une espèce menacée, elle est en voie de disparition car elle est surpêchée», rappelle-t-il. Selon des estimations, quelque 30 à 70 millions de squales seraient capturés chaque année, principalement pour satisfaire la demande en Asie pour leurs ailerons considérés à tort comme un aphrodisiaque.

Or, «c'est un maillon essentiel de la chaîne alimentaire, il a un très grand rôle de modérateur et de nettoyeur» dans les océans, indique le plongeur monégasque, ambassadeur de la fondation Albert II de Monaco. «Plonger avec des requins, c'est mon quotidien ou presque, je plonge avec eux un tiers de l'année, en Afrique du Sud ou aux Bahamas», ajoute-t-il. «Ce sont des animaux qui ont des codes qui doivent être respectés.»

A La Réunion, où trois surfeurs ont été tués et huit attaques de requins enregistrées en moins de deux ans, un écologiste s'était livré au même type de démonstration en août en se baignant pendant une heure sur les lieux des attaques. «C'est tragique, je ne suis pas un défenseur des requins à tout prix, mais il y a là-bas un problème de territoires» entre les zones de reproduction des squales et la pratique du surf, constate Pierre Frolla.

 

© 2012 AFP

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

loupblancberger 14/11/2012 17:27


C'est tout a fait normal que les requins se défendent,car c'est leur place;Si les places étaient prises aux personnes sur la terre,je pense que les personnes se défendraient pour pouvoir la
garder.