Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Scientifique

http://www.topsante.com/var/topsante/storage/images/maman-et-enfant/conception/tomber-enceinte/envie-de-bebe-6-choses-a-savoir-avant-de-tomber-enceinte-46347/334445-1-fre-FR/Envie-de-bebe-6-choses-a-savoir-avant-de-tomber-enceinte_exact441x300.jpg

 

Ca y est, vous êtes prête : vous allez faire un bébé ! Mais avant de démarrer une grossesse, il est important de vous préparer et de faire un bilan avec votre médecin, afin de mettre toutes les chances de votre côté et réduire les risques de retard de croissance intra-utérin.

 

Faites un bilan de préparation de grossesse

Dès que le décision de faire un bébé est prise, il est important de prendre rendez-vous avec votre médecin ou votre gynécologue  pour faire un bilan de préparation de grossesse (également appelé bilan pré-conceptionnel). Ce rendez-vous est un véritable check-up qui  permettra de détecter les éventuels problèmes de santé pouvant entraîner des risques pour vous et votre bébé lors de votre grossesse.

Le médecin va surveiller votre tension artérielle, écouter votre coeur, s’assurer de l’intégrité de votre réseau veineux. Il va également vérifier que vous avez déjà eu la toxoplasmose et la rubéole, deux infections redoutables pour le bébé. Si ce n’est pas le cas, vous devez être vaccinée contre la rubéole trois mois avant le début de la conception. Et une prise de sang mensuelle pendant la future grossesse permettra de vérifier que vous n’avez pas contracté la toxoplasmose.

 

Prenez de bonnes résolutions alimentaires

La période des trois premiers mois de grossesse étant déterminante pour la suite de la grossesse, mieux vaut la préparer en amont ! Prenez de bonnes résolutions alimentaires :

- Consommez au moins trois produits laitiers par jour afin de vous constituer un bon capital en calcium avant la grossesse.

- Evitez les sodas et les boissons énergisantes  qui contiennent de la caféine et autres additifs pouvant être toxiques pour le fœtus. Et demandez à votre conjoint d’arrêter, lui aussi, les sodas car on sait maintenant qu’ils nuisent à la fertilité.

- Réduisez également votre consommation de caféine : boire deux tasses de café par jour divise par deux les chances de tomber enceinte.

- Enfin, c’est le moment de tirer un trait sur les acides gras trans que l’on retrouve dans la boulangerie industrielle, les plats préparés, les margarines… sous le nom d’« huile végétale hydrogénée » ou « partiellement hydrogénée », en particulier parce qu’ils augmentent le mauvais cholestérol.

 

Pensez à la complémentation

Ne prenez surtout pas de compléments alimentaires de votre propre chef car une surconsommation de certaines vitamines pourrait être néfaste. Mais un mois avant la conception, demandez à votre médecin de vous prescrire une supplémentation en vitamine B9 (également appelée acide folique) : c’est la seule complémentation qui soit systématique car elle permet de réduire le risque de spina bifida (une malformation liée à une mauvaise fermeture du tube neural).

 

Toutefois, si vous êtes végétalienne, signalez-le à votre médecin car la vitamine B12 se retrouve exclusivement dans les aliments d’origine animale. C’est pourquoi un apport régulier et supplémentaire de B12 vous sera probablement prescrit pour permettre l’augmentation du volume sanguin et les multiplications cellulaires construisant l’enfant.

Commenter cet article