Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Scientifique

http://cache.20minutes.fr/img/photos/20mn/2013-06/2013-06-09/article_lion.jpg

 

Nouvelle au menu, la viande de lion ne plaît pas aux amis des animaux...

 

Ils aiment les lions, mais bien saignants. Aux Etats-Unis, les restaurants Taco Fusion proposent depuis le mois de mai des sandwichs à la viande de lion. Mais mettre le roi de la jungle entre deux galettes de maïs n’est pas du goût de tout le monde: les experts alertent sur les conséquences qu’une consommation de viande de lion pourrait avoir pour la survie de l’espèce.

La vente de viande de lion est légale aux Etats-Unis et ce n’est pas la première fois que des restaurants l’inscrivent au menu, rappelle National Geographic. Un représentant de l’Illinois a proposé au début de l’année d’interdire le commerce de cette viande, issue d’élevages locaux ou importée. Mais pour la Food and drug administration (FDA) américaine, «le commerce de gibier,  y compris de lion, est possible tant que l’espèce n’est pas considérée comme menacée», explique The Guardian. Manque de chance, le lion n’est pas inscrit sur la liste de l’U.S. Endangered Species Act.

«Si vous n’aimez pas ça, n’en mangez pas»

Le risque principal, hormis celui de fraudes comme  ce fut le cas en 2003 avec l’emprisonnement d’un boucher qui avait fait passer de la viande de tigre illégale pour de la viande de lion, c’est que la mode de la viande de lion ne nuise à toute l’espèce. Car si la consommation de viande de lion reste pour le moment anecdotique, elle pourrait devenir une lourde menace pour les lions en liberté si le phénomène s’étendait. «Si on se met à considérer cela acceptable, de plus en plus de marchés vont s’y mettre», estime Luke Hunter, président de Panthera, une organisation de défense des félins sauvages. Et les braconniers ne sont dans ce cas jamais loin.

 

Chez Taco Fusion, on défend le taco au lion à 35 dollars (26 euros) en demandant pourquoi il faudrait plus s’émouvoir de manger de la viande de félin que de bœuf ou de porc. Malgré les réactions vives de certaines personnes qui ont débarqué dans le restaurant de Californie en menaçant de le faire sauter ou de le brûler, les managers sont satisfaits de l’inscription du lion à la carte: «Sur un déjeuner classique, nous réalisons 400 à 500 dollars de ventes, expliquait le responsable de l’enseigne au New York Daily News en mai. Aujourd’hui, nous avons fait 1.450 dollars.» Brad Barnett, manager de Taco Fusion, affirme qu’il continuera à proposer des «choses différentes» aux clients et «si vous n’aimez pas ça, n’en mangez pas». Le lion risque donc de rester à la carte de la chaine américaine au côté du taco au requin, à l’alligator ou à la gazelle. 


 

Plus d'informations sur ce sujet en vidéo


 

 

Commenter cet article