Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Scientifique

http://cache.20minutes.fr/img/photos/20mn/2012-03/2012-03-15/article_grenouille.jpg

 

Les détenus d'une prison de l'Oregon sont formés à sauver les espèces menacées...

Les grenouilles maculées de l'Oregon ont trouvé de nouveaux alliés. Les détenus du centre de correction Cedar Creek, dans l’Etat de Washington, prennent grand soin de ces amphibiens, qui leur offrent en retour des perspectives de réinsertion sociale, rapporte le New York Times.

Le programme «Sustainability in prison», lancé en 2004, consiste à impliquer les détenus dans des programmes de sauvegarde d’espèces menacées. Certaines prisons ont choisi de faire cultiver les légumes par les détenus, tandis que d’autres ont choisi de mettre en place un programme d’économies d’énergie. A Cedar Creek, on a plutôt choisi de former les prisonniers à la biologie.

Bon pour les grenouilles et les détenus

Les détenus, sélectionnés pour leur bon comportement et rémunérés 42 centimes de l’heure, passent dix heures par jour à surveiller la température de l’eau dans laquelle grandissent les grenouilles ou à élever les criquets qui leur servent de nourriture. Selon Carri LeRoy, co-directeur du projet «Sustainability in prison», le processus de travail scientifique peut être bénéfique aux détenus: des tâches ordonnées, mesurées et documentées les remettraient ainsi sur la voie d’un emploi. Le professeur d’écologie estime même que l’observation des grenouilles, de l’œuf à l’âge adulte, leur donnerait un exemple de changement positif.

Après six mois de soins dans la pouponnière de Cedar Creek, les grenouilles sont relâchées dans la nature. Quant aux participants au programme, certains participent à la rédaction d’articles scientifiques, tandis que d’autres décident de s’orienter vers la protection de l’environnement à leur sortie de prison.  

 

Audrey Chauvet

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article