Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Scientifique

http://destinationsante.com/wp-content/themes/dsante/inc/scripts/timthumb.php?src=http://destinationsante.com/wp-content/uploads/2013/08/grossesse-nausees.jpg&w=284&h=0&zc=1

 

En début de grossesse, les nausées et les vomissements sont fréquents. Dans la majorité des cas, ils sont modérés et sans gravité. Selon les rédacteurs de la Revue Prescrire, « leur prise en charge repose avant tout sur des mesures diététiques simples ». Médicaments à éviter


La cause des vomissements et nausées liés à la grossesse reste pour l’heure inconnue. Pour 50% à 80% des femmes concernées, les symptômes disparaissent progressivement entre la 12e et la 14e semaine de grossesse. « Dans la plupart des cas, des mesures non médicamenteuses suffisent », soulignent les rédacteurs de la Revue Prescrire. Il existe en effet toute une série de mesures qui permettent de les prévenir, du moins d’en limiter la fréquence :

  • Fuir les aliments dont l’odeur est à l’origine de nausées ;
  • Prendre de petits repas fréquents au cours de la journée et fractionner les prises alimentaires ;
  • Eviter les aliments peu appétissants ;
  • Privilégier les repas riches en sucres (lents ou rapides) et pauvres en graisses ;
  • Boire en petite quantité, mais souvent.

« Quand un médicament paraît souhaitable » indiquent les rédacteurs de la Revue Prescrire, « le premier choix est la doxylamine, un antihistaminique H1 pour lequel il existe beaucoup de données rassurantes sur son absence de toxicité pour l’enfant à naître ». Les traitements homéopathiques sont sans danger pour la mère et son fœtus, « mais sans effet démontré ». Tout comme l’acupuncture… Dans tous les cas, à la moindre question, interrogez un professionnel de santé : médecin, sage-femme ou pharmacien. 

 


Ecrit par : Emmanuel Ducreuzet – Edité par : David Picot

Source : La Revue Prescrire, Août 2013/Tome33 N°358

Commenter cet article