Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Scientifique

L'inventeur Franky Shaw a mis au point un maillot de bain entièrement imperméable grâce à un matériau hydrophobe. Ce sont des liaisons de nanoparticules de fibres au niveau microscopique qui constituent le vêtement.

 

 

 

Bientôt, vous n'aurez plus peur de mouiller le siège de votre voiture en rentrant de la plage ! À Toronto au Canada, Franky Shaw a développé une collection de maillots de bain fabriqués à partir d'un matériau hydrophobe, un tissu qui repousse l'eau. C'est une plateforme participative de récolte de fonds, Kickstarter, qui a permis à l'inventeur de réaliser sa gamme de shorts de bain.

 

Le développement d'un tel produit semble assez anecdotique pour Franky Shaw, il résulte d'une situation de déconvenue: "Nous étions fatigués d'avoir à changer de shorts (de bain) chaque fois que l'on quittait la plage, d'avoir les sièges des voitures trempés et ne pas pouvoir passer de la plage à un restaurant", a-t-il déclaré.

Afin de trouver l'alternative parfaite à cette problématique, M. Shaw et son équipe ont eu l'idée d'utiliser des nanomatériaux constitués d'un mélange de polyesters hydrophobes. La méthode consiste à créer des milliards de liaisons de nanoparticules de fibres individuelles à un niveau microscopique. Lorsque des liquides à base d'eau entrent en contact de la surface du tissu, ils forment une sphère de 150° et roulent. 

 

D'autres "nanovêtements"

La collection de shorts de bain se décline en une variété de couleurs et de motifs différents, les prix débutent à 35€. La campagne de fonds Kickstarter a été couronnée de succès et dépasse largement son but initial de 7.400€ en atteignant approximativement les 35.800€. Le jeune entrepreneur Franck Shaw commencera l'envoi de ses 852 commandes début juillet.

 

Les vêtements fabriqués par nanotechnologie existent depuis plusieurs années, cependant leur durée de vie a toujours été limitée. (...)


Lire la suite sur maxisciences.com

 

 

Commenter cet article