Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Scientifique

http://cache.20minutes.fr/img/photos/20mn/2011-06/2011-06-16/article_oknourriture.jpg

 

Ces derniers mois, les cas d'intoxications et d'épidémies alimentaires se sont enchaînés...

On aurait tendance à vouloir examiner son assiette au microscope. Mercredi, quatre nouveaux cas d’infection de la bactérie E.coli ont été déclarés aux Etats-Unis et, jeudi, c’est à Lille (Nord) que six enfants ont été hospitalisés pour intoxication alimentaire, après avoir mangé des steaks hachés contaminés par une bactérie de type Escherichia Coli. Au cours des derniers mois, les cas d’intoxications alimentaires se sont faits de plus en plus nombreux et n’épargnent ni la viande, ni les légumes. Retour sur des cas inquiétants.

Bactérie E.coli: 38 morts en Europe

L’épidémie qui frappe depuis début mai, principalement le nord-ouest de l’Allemagne, a déjà fait 38 morts en Europe, dont 37 en Allemagne. Le bilan est bien sombre puisque, selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), près de 3.300 personnes seraient contaminées par la bactérie E.coli, aux Etats-Unis, au Canada et dans 14 pays européens. Mercredi, les Etats-Unis ont déclaré la présence de quatre nouveaux cas.

Selon l’enquête, ces Américains avaient séjourné pendant une courte période à Hambourg, ville considérée comme le cœur de la contamination. Après des semaines d’enquête et plusieurs pistes vaines -dont celle du concombre- les autorités ont affirmé que les graines germées, issues d’une ferme d’agriculture biologique, étaient à l’origine de la contamination.

Des tomates séchées responsables de l’Hépatite A

La semaine dernière se sont des tomates séchées importées de Turquie qui étaient mises en cause dans l’affaire de l’hépatite A qui s’était propagée dans 19 départements français en 2009 et 2010. Le Lot et les Hautes-Pyrénées étaient les départements les plus touchés, indiquait le Bulletin épidémiologique hebdomadaire (BHE) publié par l’Institut de veille sanitaire (INVS) au lendemain du premier cas.

 Au total, près de 59 cas d’hépatite A avaient été recensés en France. Seules 27 des victimes avaient été hospitalisées et l’évolution de leur état avait été jugée «favorable». En 2009, on recensait deux autres cas d’épidémie d’hépatite A mettant en cause les tomates séchées en Australie et aux Pays-Bas.

Kebab et hygiène douteuse

En mars dernier c’est une adolescente de 16 ans qui avait perdu la vie après avoir consommé un kebab, à Chartres (Eure-et-Loir). L’autopsie du corps de la jeune femme avait révélé que la mort était bien due à une intoxication alimentaire. Intoxication qu’elle aurait eue à la suite d’un repas pris dans un kebab.

La justice, qui avait alors demandé une inspection sanitaire sur le champ, a constaté que l’établissement n’avait pas respecté les «normes d’hygiène suffisantes». Le restaurant avait par la suite été fermé, indiquait Le Dauphiné Libéré.

Quick et les staphylocoques dorés

Le 22 janvier dernier, c’est la chaîne de restauration rapide Quick qui était au cœur d’un scandale alimentaire. Benjamin, 14 ans avait perdu la vie à la suite d’une intoxication alimentaire, après avoir mangé au Quick d’Avignon (Vaucluse) avec son père. Au cours de l’enquête, les examens ont dévoilé la présence de staphylocoques dorés dans le système digestif de l’adolescent.

Le bilan final a explicitement avancé le lien direct entre le repas consommé au Quick et le décès de la victime. Selon la magistrate en charge du dossier, la présence de staphylocoques dorés, sur cinq des huit employés travaillant dans l’établissement, avait été prouvée.

 

Céline Masfrand

Commenter cet article