Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Scientifique

http://www.slateafrique.com/sites/all/themes/slateafrique/images/maps/transparent.gif

L’Unesco (Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture) s’apprête à dérouler le tapis rouge à l’Afrique et à la science. Les 14 et 15 avril 2011, le siège parisien de l’Unesco accueillera une conférence internationale intitulée: «Afrique, le choix de la science, l’exemple de l’initiative AIMS».


L’AIMS, ou Institut africain pour les sciences mathématiques, est une initiative lancée en 2003 par Neil Turok, et visant à «promouvoir les mathématiques et l’enseignement scientifique en Afrique et à former des étudiants et des professeurs de science sur le continent», souligne le site quotidien d’information gabonais Infoplus Gabon.

 

Grâce à un partenariat entre 6 universités (Cambridge et Oxford au Royaume-Uni, Le Cap, Western Cape et Stellenbosch en Afrique du Sud, Paris XI en France), ce projet a permis la création d’un premier institut de l’AIMS à Cape Town en 2003. Un second établissement verra bientôt le jour à Dakar (Sénégal), en septembre 2011.

L’objectif final du projet repose sur l’élaboration d’un «réseau de 15 instituts pour former des centaines d’étudiants africains».


Un panel d’invités prestigieux participera aux débats, tels que Françoise Barré-Sinoussi (lauréat du Nobel de médecine en 2008), Cédric Villani (lauréat de la Médaille Fields en 2010), Valérie Pécresse, ministre française de l'Enseignement supérieur et de la recherche, ou encore Rama Yade, déléguée permanente de la France auprès de l’Unesco.

 Le site rappelle que cette conférence, organisée par l’Association pour la promotion de la science en Afrique (APSA), va «mettre l’accent sur la nécessité d’initiatives panafricaines pour développer la science et contenir la fuite des cerveaux sur le continent».

 

Lu sur Infoplus Gabon

Slate

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article