Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Scientifique

http://img1.mxstatic.com/mensonge/l-aire-cerebrale-du-mensonge-devoilee_23399_w460.jpg

 

Une zone du cerveau serait potentiellement activée lorsque les personnes mentent. C’est du moins ce qu’une équipe de neurologues britanniques pense avoir repéré.


L’Agence Science Presse rapporte qu’un neurologue anglais, Matthew Rushworth, et son équipe ont réussi à identifier la zone du cerveau qui s’activerait en cas de mensonge. Des volontaires ont été soumis à un test pour permettre cette étude.
Les participants devaient choisir entre deux boîtes en fonction des informations, vraies ou fausses, données par un autre candidat. En fonction de ce que croyait le participant chargé de choisir la boîte à ouvrir, différentes zones du cerveau étaient activées. Ainsi, s’il pensait l’information juste, la zone activée n’était pas la même que s’il pensait qu’on lui mentait. De même, en leur montrant qu’ils s’étaient trompés, l’activité cérébrale changeait à nouveau.
Si cette étude a bien été menée, elle pourrait être utile pour mieux appréhender les problèmes de schizophrénie et de paranoïa, indiquent les auteurs de l’étude. En effet, les schizophrènes développent une paranoïa importante en étant contraints de faire face à leurs estimations fausses de la réalité

.

 

Maxisciences

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article