Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Scientifique

http://l3.yimg.com/bt/api/res/1.2/9gvRAz9ubDZCcA_Gx9Z5Lw--/YXBwaWQ9eW5ld3M7Zmk9aW5zZXQ7aD0yODI7cT04NTt3PTI1MA--/http://media.zenfs.com/fr_FR/News/maxisciences/l-eau-et-les-autres-elements-decouverts-sur-la-lune-auraient-la-meme-origine-que-ceux-presents-sur-terre_59523_w250.jpg

 

Selon une équipe de chercheurs, l'eau retrouvée dans le manteau de la Lune aurait la même origine que celle située sur Terre : elle proviendrait de météorites primitives.

 

Il y a 4,5 milliards d'années, la Lune se formait à partir de débris en fusion issus de l'impact entre la protoplanète Théia (de la taille de Mars) et la Terre primitive. Or, depuis longtemps, les scientifiques estiment que la chaleur dégagée lors de cette collision aurait dû empêcher les éléments composants de l'eau (hydrogène et oxygène) d'être présents dans les strates profondes de la Lune, les poussant plutôt à s'évaporer.

 

Pourtant, les engins de la NASA comme l'étude d'échantillons lunaires ramenées par des missions Apollo ont confirmé qu'il y avait bien de l'eau sur la Lune à sa surface comme en dessous. Une découverte qui remonte à plusieurs années mais qui a grandement intrigué les scientifiques, notamment quant à l'origine de la fameuse eau. Pour en savoir plus, ces derniers ont donc poussé davantage les recherches sur l'hydrogène découvert dans les cristaux et les perles de verre des roches lunaires et ont, semble t-il, trouvé un début de réponse.

 

D'après l'étude récemment publiée dans la revue Science, cet élément tout comme l'eau trouvée sur la Lune aurait tout simplement la même origine que ceux présents sur Terre. C'est du moins ce que suggère l'analyse des isotopes de l'hydrogène et surtout du deutérium (isotope de l'hydrogène à un neutron) qui a prouvé à 98% que l'origine de l'hydrogène de l'eau sur Terre est la même que celle de ces roches.

 

De l'eau venue de météorites primitives

Mieux encore : le responsable de l'étude, Alberto Saal, géochimiste de l'Université de Brown a ainsi expliqué que le rapport deutérium à hydrogène découvert dans l'eau sur Terre et dans les échantillons lunaires est identique à celui retrouvé dans des météorites situés dans la ceinture (...)
Lire la suite sur maxisciences.com

Commenter cet article