Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Scientifique

http://l.yimg.com/bt/api/res/1.2/c5A5F8svToXKKxPc8AZ1xg--/YXBwaWQ9eW5ld3M7Zmk9aW5zZXQ7aD0zMDY7cT04NTt3PTQ1OQ--/http://media.zenfs.com/fr_FR/News/liberation/2345348

 

Patricia Mariani-Kurkdjian est microbiologiste à l'hôpital Robert-Debré de Paris et co-responsable du laboratoire associé au Centre national de référence de Escherichia coli en France. Pour Libération.fr; elle fait le point sur les contaminations liées à la bactérie.

 

Est-ce qu'il existe un lien entre les cas de contamination de la bactérie E. Coli en Allemagne, à Lille et à Bordeaux?

Il n'y a aucun lien entre les cas de Bordeaux et ceux de Lille. A Bordeaux, il s'agit d'un E.coli de sérotype O104 probablement identique à celui isolé en Allemagne, sans qu'on en ait la preuve absolue à l'heure actuelle. Le mode de contamination suspecté est le même: consommation de graines germées.

La comparaison des souches sur le plan moléculaire permettra d'affirmer l'identité des souches. La bactérie isolée en Allemagne est résistante à de nombreux antibiotiques et possède une virulence particulière associée à une forte capacité d'adhésion au tube digestif.

Une particularité en Allemagne est le nombre de patients atteints en un mois. Cependant, ce n'est pas la première grande épidémie, puisqu'en en 1996, au Japon, il y a eu plus de 9000 cas de diarrhées.

Autre différence importante: l'infection en Allemagne a concerné pour 80% des cas des adultes.

Dans tous les cas, il s'agit de E.coli appartenant à la famille des E.coli enterohémorragiques qui sont capables de produire des toxines qui peuvent endommager les cellules de différents organes en particulier le tube digestif, le rein et le sytème nerveux central.

 

Cette bactérie est-elle connue?

Oui, depuis longtemps. La virulence des souches a été mise en évidence en 1982. En France, il y a par an entre 70 et 100 cas de syndrome hémolytique et urémique (SHU) qui constitue la forme grave de la maladie. Il s'agit d'une insuffisance rénale aigue.

En 2005, il y a eu une épidémie dans le Sud-Ouest, liée à la consommation de boeuf haché, avec 77 cas de diarrhées, 10 cas de SHU mais aucun décès. En Normandie, la même année, une épidémie liée à la consommation de produits au lait cru a également eu lieu.

 

Où trouve-t-on la bactérie?

La bactérie se trouve dans le tube digestif des ruminants. L'évacuation par les selles peut alors contaminer l'environnement, l'eau et les aliments.

L'homme se contamine par ingestion d'aliments contaminés consommés crus ou peu cuits: viande de boeuf haché, lait non pasteurisé, légumes crus, jus de fruits non pasteurisés. La contamination peut avoir lieu après contact avec des animaux et leur environnement.

La bactérie peut également se transmettre d'homme à homme, d'où l'importance du lavage des mains.

 

Quels sont les symptômes?

Cela commence par des crampes abdominales puis des diarrhées qui deviennent progressivement sanglantes. Dans 90% des cas, le patient guérit spontanément. Dans 10% des cas, après une semaine environ, la maladie peut évoluer vers un SHU avec des signes de grande fatigue, pâleur, diminution des plaquettes et insuffisance rénale. Dans 1% des cas, ces symptômes peuvent aboutir au décès.

 

Quelles sont les mesures de prévention?

Il faut veiller à une cuisson des steaks hachés à cœur, surtout pour les enfants et prendre soin de rincer les fruits et légumes. Se laver les mains mais aussi les ustensiles et le plan de travail quand on prépare à manger. Egalement ne pas donner de fromage au lait cru et de lait ou jus non pasteurisés aux enfants.

Commenter cet article