Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Scientifique

http://static-p3.fotolia.com/jpg/00/04/15/96/400_F_4159624_HHO3rRsBHDX5KP05Ojy3ZUeoOkIJjWYq.jpg

Cela ne se remarque peut-être pas lorsque l'on a le nez dessus. Mais, depuis l'orbite terrestre, on voit bien les lambeaux qu'on arrache, jour après jour, aux joyaux tropicaux. En 2050, il ne restera de ces forêts que des vestiges. Cà et là des îlots de nature sauvage.

Les grands singes tels les gorilles, les chimpanzés, les bonobos et les Orang-Outans sont les premiers à pâtir de cette honteuse déforestation. Bientôt il n'en restera plus que quelques rares spécimens dans les zoos, à vous regarder avec leurs grands yeux tristes. Mais il y a aussi les pygmées, les jivaros...

N'avons-nous pas l'impression de piétiner nos origines, d'arracher nos racines? Pouvons-nous encore nous voir en face?

Et puis ce sera le tour de toutes les autres espèces animales et végétales qui devront s'accrocher pour survivre.

L'homme (mais pas l'humanité telle que nous la connaissons) saura peut-être se protéger contre les bouleversements de la biosphère et survivre à ce désordre immense, laissant finalement la place, par mutations successives, à ses inévitables successeurs.

Mais à quel prix? Celui d'exister pour plusieurs millions d'années dans un monde carcéral où la nature n'a plus sa place? Quel sens alors donner à notre existence?

Nous devons à tout prix nous réveiller. Prendre conscience que la vie sur Terre évolue grâce à un fragile équilibre qu'il n'est guère souhaitable de dérégler. Des accords internationaux d'urgence doivent protéger ce qui reste des forêts primaires et de leurs habitants. Il faut aussi stopper net le réchauffement climatique, cause de la perte d'encore plus de biodiversité, en mettant en place des alternatives au pétrole, au gaz et au charbon. Elles existent déjà.

Par ailleurs, voyons les choses en face, il serait bon d'enrayer la propagation narcissique de notre espèce et revenir à un nombre d'habitants plus normal.

Il y va du salut de la terre sacrée de nos ancêtres et de celui de l'homme.


Michel Walter pour Terre sacrée

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article