Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Scientifique

http://img.maxisciences.com/poisson/la-rascasse-volante-mesure-en-general-entre-30-et-35-centimetres-les-especes-trouvees-en-profondeur-par-les-chercheurs-auraient-grossi-de-plus-de-5-centimetres_61149_w460.jpg

 

La rascasse volante, aussi belle soit-elle fait actuellement des ravages dans les mers qu'elle peuple. Semblant ne jamais être rassasiée, elle colonise de plus en plus de bassins en décimant au passage 80% des espèces locales. Tandis que les scientifiques s'étonnent de voir le poisson se transformer en machine de guerre, les autorités elles, tentent de limiter son expansion.


De son nom scientifique Pterois Volitans, la rascasse volante est un fantastique prédateur aussi beau que dangereux. Pouvant passer pour une des merveilles qui peuplent les océans, l'espèce s'avère en fait être une petite machine de guerre qui s'installe et s'étale plus vite que la lumière dans toutes les eaux du monde. En effet, le poisson serait à l'origine d'une véritable invasion, notamment dans la ceinture tropicale de l'océan Pacifique ainsi que dans l'océan Indien.

Que l'espèce se reproduise de manière exponentielle ne devrait pas déranger, au contraire, les chercheurs pourraient même se montrer ravis que la rascasse se développe en période critique pour la survie de nombreux poissons. Seulement, le poisson-scorpion (comme on l'appelle) est capable de décimer environ 80% des populations endémiques qui se trouvent autour de lui, selon une étude menée par Mark Albins et Mark Hixon sur 5 semaines dans l'océan Atlantique.

 

Anormalement grosse

Une équipe de chercheur de l'Oregon State University est récemment descendue, à l'aide d'un submersible de grandes profondeurs, au large de la Floride afin d'étudier cette population grandissante de rascasses. Celles-ci se trouvaient alors à 100 mètres en dessous du niveau de la mer, et en plus grand nombre que prévu. "Leur nombre et leur taille étaient surprenants" explique Stéphanie Green qui a pris part à l'expédition.

Les individus mesuraient en effet plus de 40 centimètres. Une taille inquiétante lorsque l'on sait que plus le poisson est gros, plus sa capacité de (...)


Lire la suite sur maxisciences.com

Commenter cet article