Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Scientifique

Des chiffres dévoilés par l'Ademe révèlent que les Français jetteraient chaque année près de 7 kilos de nourriture non consommée. Un gaspillage jugé inadmissible par les écologistes qui multiplient les campagnes de sensibilisation.

 

Près de 1,2 million de tonnes de nourriture finissent chaque année dans les poubelles des ménages français. C'est ce que vient tout juste d'annoncer l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (Ademe), révélant une situation de plus en plus inquiétante. Aujourd'hui, le gaspillage alimentaire est en effet devenu un problème mondial majeur que les gouvernements tentent d'enrayer. En France, les écologistes pointent du doigt les consommateurs et multiplient les campagnes de sensibilisation.

 

"Il y a une grande responsabilité des consommateurs qui jettent chacun 7 kg par an de produits alimentaires encore emballés", a expliqué à l'AFP Benoît Hartmann, porte-parole de France Nature Environnement (FNE). Séduits par des "super promotions" ou des portions de plats trop grandes, les Français finiraient trop souvent par jeter la nourriture à la poubelle. Outre ces 7 kilos emballés, près de 13 kilos de restes de repas, fruits ou légumes abîmés seraient aussi jetés chaque année. Selon les écologistes, certains facteurs inciteraient ce gâchis, en particulier les dates de péremption qui seraient abusives sur certains aliments. Sur les paquets de riz, pâtes ou légumes secs, les dates présentes serviraient essentiellement à "faire consommer plus" selon l'écologiste du FNE. De même, celui-ci a tenu à rappeler : "Si vous mangez de la viande deux jours après sa date de péremption vous pouvez vous rendre très malade, mais pas avec un yaourt dont la date est passée depuis deux jours".

 

C'est d'ailleurs sur ce point que la Grande-Bretagne a décidé d'agir pour lutter contre le gaspillage en évoquant une simplification de l'affichage des dates. Une mesure qui "n'est pas tout à fait transposable en France", selon Benoit Hartmann. En effet outre-manche, les consommateurs disposent d'un triple étiquetage mentionnant la date de mise en rayon, celle de consommation optimum et celle de péremption. Un affichage qui égare les Anglais selon le gouvernement. En France, seule la date de péremption est affichée.

 

 

Un gâchis qui affecte aussi l'environnement

Du côté du FNE, les écologistes prônent une "prise de conscience du volume" que représente le gaspillage en tonnes de nourriture. Outre les conséquences alimentaires, ils dénoncent également le problème de gestion des déchets qu'engendre le phénomène. "50% de ce qu'on cultive est jeté dans le monde, cela veut dire, en simplifiant, 50% de l'utilisation des pesticides et de l'irrigation faite en vain, un gaspillage alimentaire qui coûte très cher à l'environnement", a précisé à l'AFP Benoit Hartmann avant d'évoquer les quantités de CO2 produites lors de l'élimination des déchets.

 

Commenter cet article

Skero 01/05/2011 19:03



Tout à fait, il faut bien faire attention à nos assiettes. C'est la moindre des choses à faire pour la sauvegarde de la planète