Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Scientifique

http://static.lexpansion.com/medias/101/51863_nourriture.jpg

 

Alors que les prix des matières premières alimentaires et notamment des céréales flambent et que des révoltes de la faim pourraient à nouveau embraser certains pays émergents, la nouvelle laisse un goût amer: jamais le gaspillage alimentaire n'a été aussi important dans le monde. Chaque année, le tiers des aliments produits sur la planète pour la consommation humaine, soit environ 1,3 milliard de tonnes, est perdu ou gaspillé, selon un rapport de la FAO. Un chiffre effrayant puisque le volume total de nourriture perdu tous les ans est équivalent à plus de la moitié de la production céréalière mondiale. Les fruits et légumes ainsi que les tubercules et les racines ont le taux de gaspillage le plus élevé.

 

 

Pour les auteurs onusien du rapport, cette situation totalement indécente touche aussi bien les pays riches que les régions en développement, puisqu'ils gâchent respectivement 670 millions et 630 millions de tonnes de nourriture chaque année. Reste que les consommateurs européens et nord-américains sont nettement moins nombreux. Rapporté au nombre d'habitants, le gaspillage alimentaire dans les pays riches est donc choquant. En Europe et en Amérique du Nord, chaque consommateur gaspille ainsi entre 95 et 115 kg par an, contre 6 à 11 kg seulement pour le consommateur d'Afrique subsaharienne et d'Asie du Sud et du Sud-Est. Résultat, le gaspillage alimentaire des pays riches représente autant de nourriture que l'ensemble de la production alimentaire d'Afrique Sub-Saharienne.

 

 

Dans les pays en développement, il s'agit majoritairement de pertes dues à "des infrastructures défaillantes, à des technologies dépassées et à la faiblesse des investissements dans les systèmes de production alimentaires". A l'opposé, dans les pays riches, ce sont les comportements des grandes surfaces et des consommateurs qui sont en cause : les fameuses dates limites de consommation et les normes de qualité qui exacerbent l'aspect extérieur du produit sont sources d'un gaspillage effréné. S'y ajoutent toutes les incitations marketing à acheter davantage. " Les promotions du type trois pour le prix de deux poussent le client à remplir son caddy alors qu'il n'en a pas forcement besoin ", ajoutent les experts de la FAO. " Il est aujourd'hui plus rentable de réduire le gaspillage de nourriture que d'accroître la production agricole pour nourrir une population mondiale croissance ", conclut la FAO.

lexpansion

Commenter cet article