Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Scientifique

http://img0.mxstatic.com/oc%e9an/le-groupe-virgin-devoile-son-vaisseau-sous-marin-credits-virgin-oceanic_27190_w460.jpg

Le fondateur du groupe Virgin, Charles Branson a révélé cette semaine son intention d'explorer les zones les plus profondes des océans de la planète, à bord d'un sous-marin.


Après l'espace, le groupe Virgin s'intéresse désormais aux océans. Mardi, le fondateur de l'entreprise Charles Branson a dévoilé un nouveau vaisseau sous-marin destiné à explorer les mystères des mondes océaniques, révélant ainsi les détails du projet baptisé Virgin Oceanic. "L'espace ayant été conquis par l'homme il y a déjà longtemps et les vols commerciaux dans l'espace étant à portée de main, le dernier grand défi pour l'homme est d'atteindre et d'explorer les profondeurs des océans", a t-il expliqué lors d'une conférence à Newport Beach en Californie.

 

Mesurant près de 5,5 mètres, le vaisseau serait capable de descendre à près de 11.000 mètres de profondeur, des zones très rarement voire jamais explorées par l'homme. Néanmoins, doté d'une seule place, il ne pourra y conduire qu'un seul explorateur. Le premier essai est prévu dès cette année, avec une tentative de descente dans la fosse des Mariannes, plus profonde actuellement connue et située dans l'Océan Pacifique. L'engin aura alors à son bord Chris Welsh, un navigateur et explorateur américain. Si tout se passe bien, une seconde exploration conduite cette fois-ci par Charles Branson, aura pour but la fosse de Porto Rico située à près de 8.600 mètres de profondeur.

Au total, cinq plongées sont prévues pour les deux prochaines années. "Il y a tant de choses à explorer, tellement à découvrir. Nous sommes manifestement sur le point de tomber sur des créatures fascinantes et d'apprendre des choses passionnantes qui seront, espérons le, utile pour l'humanité", a expliqué Charles Branson cité par Reuters.

Maxisciences

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article