Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Scientifique

http://l2.yimg.com/bt/api/res/1.2/BeoLtz4mrTygbXrm9adPww--/YXBwaWQ9eW5ld3M7Zmk9aW5zZXQ7aD0yODI7cT04NTt3PTI0OQ--/http://media.zenfs.com/fr_FR/News/maxisciences/le-mais-ogm-contiendrait-des-substances-dangereuses-pour-la-sante-selon-un-nouveau-rapport_59028_w250.jpg

 

Une étude menée par la compagnie américaine Profit Pro, spécialisée dans la production de maïs, indique que les plants OGM contiendraient certains éléments chimiques absents des plants naturels et potentiellement dangereux pour la santé.

Les Organismes génétiquement modifiés (OGM) sont-ils dangereux pour la santé ? Cette question est depuis de nombreuses années, au coeur d'un vif débat qui n'a toujours pas trouvé de réelles réponses. En septembre 2012, une étude choc publiée par le Professeur Gilles-Eric Séralini a ainsi émis une nouvelle alerte avant que les autorités sanitaires n'invalident ces travaux, faute de précisions quant à la façon dont ils avaient été menés.

 

Mais un nouveau rapport intitulé "2012 Corn Comparison" et émis en mars par la société américaine Profit Pro pourrait une nouvelle fois raviver le débat. Dévoilé sur le site de Zen Honeycutt, fondatrice de l'association "Moms Across America March to Label GMOs", celui-ci indique que les plants de maïs génétiquement modifiés contiendraient certains éléments potentiellement toxiques qui sont normalement absents des plants naturels. Parmi ces éléments, l'Américaine cite notamment les chlorures, le formaldéhyde et le glyphosate.

 

Selon les analyses menées sur différents plants naturels et OGM, la compagnie spécialisée dans l'amélioration de la production de maïs a ainsi découvert dans les plants modifiés un taux de 60 partie par million (ppm) de chlorure, 200 ppm de formaldéhyde et 13 ppm de glyphosate. Or, ce dernier représente aujourd'hui l'herbicide le plus utilisé au monde et est normalement soumis à des réglementations fixées par l'United States Environmental Protection Agency (FDA).

Des substances toxiques et moins d'éléments essentiels

 

Reprise par le site RT.com, Honeycutt explique que le taux de glyphosate présent dans l'eau ne doit actuellement pas dépasser 0,7 ppm. Néanmoins, selon elle, des études ont montré que certains animaux (...)


Lire la suite sur maxisciences.com

Commenter cet article