Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Scientifique

http://www.atlantico.fr/sites/default/files/dynimagecache/0-460-3500-1937-662-366/dormir.jpg

 

Une étude américaine s'est penchée sur la question et en a déduit ce résultat étonnant.

 

16 adultes ont été sélectionnés pour participer à une étude sur les liens entre sommeil et alimentation par une équipe de chercheurs dirigée par Kenneth Wright, directeur du laboratoire Sommeil et Chronobiologie à l'Université du Colorado.

 

Durant la première semaine, les participants ont dormi seulement cinq heures par nuit et ont pris presque un kilo en une semaine, et ce parce qu'ils grignotaient davantage tout au long de la journée. Ces effets se sont fait ressentir très vite, dès la première semaine de travail passée sans dormir suffisamment. C'est lors du dernier snack de la journée, celui d'après dîner qu'ils ont consommé le plus de calories. Mais là n'est pas le seul problème : tout au long de la journée, les personnes manquant de sommeil ont fait preuve de très mauvais comportements alimentaires : un déjeuner peu abondant, de nombreux grignotages riches en protéines, glucides et en fibres.

 

Lorsqu'ils ont repris des habitudes de sommeil adéquates, ils ont automatiquement réduit leur consommation de graisses et de glucides et ont perdu du poids. Ces résultats sont alarmants pour les millions de personnes en France qui dorment moins de cinq heures par nuit. Au Royaume-Uni, un Britannique sur trois dort moins de cinq heures par nuit régulièrement.

 

"Le manque de sommeil mène les personnes à dépenser plus d’énergie parce que le corps a plus de difficultés à rester éveillé", explique Kenneth Wright. "Pour combler ces besoins, les gens mangent plus, mais ils mangent encore plus que ce dont ils ont besoin, ce qui provoque une prise de poids", ajoute-t-il.

 

Mais l'alimentation n'est pas la seule cause de ces fluctuations de poids. Le manque de sommeil ralentit le métabolisme, en conséquence, les individus brûlent moins vite les calories.

 

Lu sur US News

Commenter cet article