Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Scientifique

Un mystérieux son, proche de celui du canard, a été enregistré dans l'océan, près de l'Antarctique, il y a plusieurs décennies. Depuis, il n'a cessé de déconcerté les scientifiques jusqu'à ce que ces derniers découvrent enfin sa source... la baleine de Minke ! 

 

 

 

Un étrange bruit de canard, surnommé "bio-duck", qui apparait en hiver et au printemps dans les océans les plus au sud. C'est le phénomène qui laisse les scientifiques bouche-bée depuis plus de 50 ans. Mais l'ignorance vient de prendre fin avec la découverte de l'origine de ce son inattendu.

Les enregistrements acoustiques ont permis de déterminer que ce cri de canard fait, en réalité, partie des conversations sous-marines de la baleine de Minke.

 

50 ans d'ignorance

Des équipes de chercheurs ont entendu, pour la première fois, ce couac océanique dans les années 60. Il est constitué d'une série de pulsations répétitives à basse fréquence. "Au début, personne ne savait vraiment ce que c'était", précise Denise Risch, biologiste marin pour le National Oceanic and Atmospheric Administration (NOAA).

Parce-que le son était si répétitif, les scientifiques ont d'abord pensé que son origine était humaine, provenant peut-être des sous-marins. Au bout d'un certain temps, ils ont estimé qu'un poisson produisait ce "bio-duck". "Mais, le son semblait bien trop fort pour cela", ajoute Denise Risch à LiveScience.

Enregistré dans les eaux de l'Antarctique et près de l'ouest de l'Australie, ce son est en réalité produit par la baleine de Minke, ou petit rorqual de l'Antarctique. En effet, en 2013, des enregistreurs acoustiques ont été placés sur deux spécimens de cette espèce. "Le son provenait soit de l'animal portant l'appareil, soit d'un individu de la même espèce très proche", explique la scientifique, reprise par la BBC.

 

Quelle signification ?

Les sons bio-duck prennent la forme de séries, espacées de 3,1 secondes. Le bruit est saisonnier puisqu'il a été enregistré en hiver et au printemps à l'est de la Mer de Weddell et au large de l'Australie de l'Ouest, explique l'étude parue dans la revue Biology Letters.

En 2013, afin d'étudier le comportement des baleines de Minke et de suivre leurs déplacements, l'équipe de Denise Risch a marqué deux spécimens. La chercheuse a ensuite analysé les sons enregistrés pour y découvrir le fameux "bio-duck". "Ce dernier est irrévocablement attribué à la baleine de Minke", précise-t-elle dans l'étude. Toutefois, les scientifiques ignorent toujours ce que ces sons signifient dans le langage des baleines.

Il est possible que les mammifères les utilisent pour l'accouplement ou la navigation. Ils ne savent pas, non plus, si les sons ne sont produits que par les mâles ou si les femelles partagent aussi leur conversation. Néanmoins, l'équipe de Denise Risch a remarqué que les sons étaient produits près de la surface, juste avant que les cétacés plongent profondément pour se nourrir.

 

Migration et surveillance

En identifiant la source de ce bruit, les scientifiques pourront désormais suivre les déplacements et le comportement des baleines de Minke, peu connues des chercheurs. 

 

"Identifier ces sons nous permettra d'utiliser un système de surveillance acoustique passif pour étudier cette espèce", s'enthousiasme Denise Risch. "Cela peut nous donner le timing exact de leur migration, le moment où elles quittent les eaux de l'Antarctique et celui où elles y réapparaissent. Nous pourront étudier les schémas migratoires et leur population", ajoute-elle.

 

L'équipe de chercheurs devraient étudier cette espèce depuis PALAOA, la station d'enregistrement permanent de l'Institut Alfred Wegener, située en Antarctique. Ils ont déjà pu déterminer que les baleines ont été entendues à la fois près de l'Antarctique et de l'ouest de l'Australie.

 

Cela signifie notamment que certains individus passent l'année en Antarctique, tandis que d'autres migrent vers des latitudes plus basses, comme les autres espèces de baleines. 

Commenter cet article