Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Scientifique

http://www.lepoint.fr/images/2013/06/28/pa-1643496-jpg_1527975.JPG

 

 

Des chercheurs ont repoussé les limites de l'ADN en reconstituant le génome d'un lointain cousin du cheval vieux de... 735 000 ans !

Une équipe internationale de chercheurs dirigée par le Français Ludovic Orlando a réussi à reconstituer l'ADN d'un animal préhistorique vieux de 735 000 ans. Le tout grâce à un morceau d'os de patte découvert en 2003, dans le pergélisol (sol perpétuellement gelé) du Yukon, au Canada. Un fragment qui mesurait tout au plus 15 centimètres sur 8. La tâche s'apparentait à organiser les pièces d'un puzzle aux multiples fragments et dont les morceaux auraient subi l'usure du temps. Toutefois, en utilisant les dernières techniques de pointe pour extraire et séquencer l'ADN, les scientifiques sont parvenus à déterminer qu'il s'agissait d'un lointain cousin des actuels équidés, une sorte de "cheval" préhistorique de petite taille, bien que plus grand qu'un poney.

Une petite révolution

L'exploit leur a permis de comparer son ADN avec ceux d'un fossile d'équidé vieux de 43 000 ans, de cinq variétés actuelles de chevaux, de l'âne et du cheval sauvage de Przewalski. Et, ce faisant, ces chercheurs ont en quelque sorte révolutionné l'histoire évolutive de ce groupe : ils ont établi que l'ancêtre commun des équidés modernes était apparu il y a quatre millions d'années. Soit deux fois plus tôt que ce que l'on pensait jusqu'ici ! Autre apport réjouissant de cette étude parue dans la revue Nature, elle laisserait penser que le cheval de Przewalski, espèce éteinte à l'état sauvage qui fait l'objet d'un programme de réintroduction, demeure génétiquement viable en dépit du fait que l'ensemble des individus actuels sont issus d'une quinzaine de reproducteurs seulement.

La prouesse des chercheurs ouvre aussi de vastes horizons à la recherche dans la mesure où elle montre qu'il est désormais possible de récupérer des informations génétiques via des fossiles bien plus anciens qu'auparavant.

 

Commenter cet article