Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Scientifique

http://cache.20minutes.fr/img/photos/20mn/2012-10/2012-10-25/article_Jette_pas_ton_mA_got.JPG

 

Malgré le risque de l'amende et la pollution engendrée, les fumeurs français continuent de jeter leurs mégots. L'association «Les amis du Vent» a décidé de se lancer dans la bataille, sur un ton décalé...

Si depuis début 2012 jeter son mégot dans la rue est passible d’une amende de 35 euros, les Français peinent à changer leurs habitudes. Chaque année, ce sont quelque 50 milliards de mégots qui sont jetés par terre. Il faut en moyenne 5 minutes pour fumer une cigarette et 12 ans pour qu’elle se décompose...

En France, pour tenter de renverser la vapeur, l’association «Les amis du Vent» a mis en place depuis 2010 une campagne de prévention nommée «Jette pas ton mégot deviens un héros». Elle a pour double objectif de sensibiliser et de changer la mentalité de nos concitoyens. La prévention fonctionne-t-elle mieux que la répression? Pas de doute pour Thomas Treguer, responsable de la communication de l’association: «Nous ne cherchons pas à culpabiliser les gens mais à faire appel à leur bon sens et à apporter des solutions. Pour cela, notre campagne volontairement décalée permet de parler d’un sujet sérieux avec humour. La discussion et l’échange est plus facile avec le fumeur.»

 

«Les plages sont beaucoup plus propres»

L’association corse ne se contente pas de constater: «Nous distribuons gratuitement des cendriers de poche, continue Thomas Treguer. C’est très pratique pour le fumeur, cela lui permet d’éteindre sa cigarette et ensuite de jeter son mégot dans une poubelle sans risque de combustion. Ensuite, en plus des campagnes d’affichage, nous proposons la “mégobox”, une boite en métal proposée aux différentes entreprises françaises et aux établissements de nuit. Elle permet de jeter son mégot  dans la poubelle sans aucun risque de combustion. Le fumeur n’a pas l’appréhension de jeter son mégot encore chaud dans la poubelle.»

 

Des initiatives bienvenues pour faire prendre conscience aux fumeurs qu’un simple geste peut avoir des répercussions extrêmement bénéfiques pour notre environnement et notre santé. Mais est-ce que ça marche? «Il y a moins de mégots par rapport aux autres années même si nous n’avons pas les moyens de faire notre propre étude. Sur le festival du Vent*, nous avons remarqué qu’avant notre arrivée, la quantité de mégots jetés était astronomique. Pour vous donner un ordre d’idée, le mégot représentait 30% d’une poubelle. Depuis notre arrivée, ce pourcentage à baissé de moitié. Les plages sont beaucoup plus propres et le nombre de bénévoles mobilisés pour ramasser ces mégots a  largement diminué.»

 

Reste maintenant à porter la cause à l’échelle nationale. Une ambition que semble partager Thomas Treguer: «On a commencé à le faire auprès du festival We Love Green à Paris en septembre dernier. A terme, notre objectif c’est que notre message soit diffusé nationalement».

*Le festival du Vent se tient à Calvi du 26 au 31 octobre. Il a été créé par l'association «Les amis du vent».

 

 

Romain Sauret

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article