Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Scientifique

http://destinationsante.com/wp-content/uploads/2014/07/mouchoir-300x225.jpg

 

Les rhinites allergiques ne sévissent pas uniquement au printemps. La saison pollinique commence en effet début mai et dure généralement tout l’été. Médecin allergologue à La Rochelle, le Dr Isabelle Bossé fait le point sur les principaux symptômes du fameux rhume des foins et sur les moyens de le contrarier.


Selon une étude CSA pour le compte du Comité français d’Observation des Allergies (CFOA), 23% des Français souffrent d’allergie respiratoire, et parmi eux 74% présentent une rhinite allergique. « Cette dernière allergie est liée aux pollens. Elle se manifeste essentiellement par des démangeaisons du nez, des yeux, de la gorge, des oreilles », explique le Dr Bossé. « On éternue beaucoup à répétition, le nez coule abondamment. Et parfois il y a une obstruction nasale, en particulier le soir et le matin ».

Trop souvent considérés comme des symptômes anodins, ils peuvent toutefois gravement altérer la qualité de vie des patients. « Cela génère des difficultés à s’endormir. Au niveau des yeux, vous pouvez avoir des conjonctivites, les yeux deviennent rouges, larmoyants et éventuellement gonflés ».

Il n’y a pas une seule saison pollinique. Une idée reçue que le Dr Bossé entend mettre à mal. « Nous sommes certes en plein dedans et cela devrait durer jusqu’au début du mois d’août. Par ailleurs, en fonction des régions, les patients peuvent être gênés du mois de février jusqu’au mois de septembre ».  Par exemple l’ambroisie qui colonise la région lyonnaise en particulier sévit tout l’été.

 

Des astuces pour contrer les pollens ?

Pour éviter d’être confronté aux pollens, il existe tout de même de petites astuces bien utiles. En cas de grand vent, il est fortement conseillé de ne pas sortir. « Bien entendu, à la maison, il est fortement recommandé de ne pas ouvrir les fenêtres entre 11h et 17h », indique le Dr Bossé.  De manière générale, pendant la saison des pollens, si vous devez sortir, portez des lunettes de soleil afin de vous protéger les yeux. « Il faut savoir aussi que les pollens ont tendance à se coller dans les cheveux en particulier les cheveux longs. Donc l’idéal est de les rincer le soir, éventuellement on peut changer les taies d’oreiller régulièrement. Enfin, mieux vaut ne pas faire sécher son linge à l’extérieur. »

Côté traitement, tout dépend de la sévérité de l’allergie. « Les traitements proposés, comme les anti-histaminiques, ont largement démontré leur efficacité », explique le Dr Bossé. Certains sont disponibles sans ordonnance et sous forme générique. C’est le cas de la cétirizine et de la loratadine Biogaran Conseil®. « Chez les patients pour lesquels les symptômes altèrent la qualité de vie, il est primordial de consulter un médecin généraliste ou un allergologue ». La rhinite allergique ne doit pas être négligée, car elle peut se compliquer. Demandez conseil à votre médecin ou votre pharmacien.

Enfin, la désensibilisation, seul traitement de la cause des allergies peut se faire de deux façons, soit par voie sous-cutanée, soit par voie sublinguale. Là encore, n’hésitez pas à interroger votre médecin.

  • Source : Interview du Dr Isabelle Bossé, mai 2014

Commenter cet article