Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Scientifique

http://l3.yimg.com/bt/api/res/1.2/_c26yWEE7stxCTtlQCXVsw--/YXBwaWQ9eW5ld3M7Zmk9aW5zZXQ7aD0xNDE7cT03NTt3PTI1MA--/http://media.zenfs.com/fr_FR/News/maxisciences/l-eruption-solaire-enregistree-par-le-satellite-solar-dynamic-observatory-sdo-le-19-novembre_63820_w250.jpg

 

Une nouvelle éruption solaire d'une très grande intensité a été enregistrée par la NASA le 19 novembre. L'événement a pu être capturé par les caméras de l'agence spatiale américaine.

 

 

Pour le Soleil, il s'agit d'une année particulièrement animée. De nombreuses éruptions solaires particulièrement puissantes ont été enregistrées par la NASA. La dernière en date, survenue le 19 novembre vers 10 heure 30 UTC, a même provoqué quelques pannes des réseaux de communication, selon les chercheurs du Space Weather Prediction Center de la NOAA. L'intensité de l'éruption, provoquée à l'Est de l'astre, a été élevée à la classe "X", la catégorie la plus haute en terme de puissance.

 

De manière générale, il existe cinq classes mises en places pour évaluer l'intensité des éruptions solaires : A, B, C, M et X. A caractérise les événement de faible activité, et X les événement dont la force est la plus élevée. Au sein de chacune ces classes, les éruptions sont notée de 1 à 10 selon leur intensité. L'éruption solaire du 19 novembre, notée X1.0, est donc moins intense de deux niveaux que celle du 5 novembre, classée X3.3.

L'événement a été immortalisé par le satellite Solar Dynamic Observatory (SDO). Le dispositif est doté de l'instrument AIA permettant d'enregistrer des images dans une longueur d'onde de 304 Angströms. La vidéo construite à partir des données récoltée a été mise en ligne par la NASA. On peut y observer l'éruption suivie d'une éjection de masse coronale (EMC), autrement dit, une quantités de particules arrachées du Soleil et projetées dans l'espace.

 

Le maximum solaire

Bien que les éruptions solaires de classe X soient considérées comme les plus puissantes, elles ne sont généralement pas une menace majeure pour la Terre. Toutefois, les particules émises peuvent interagir avec le champ magnétique terrestre, altérant durant un court instant les communications terrestres.

L'activité (...)
Lire la suite sur maxisciences.com


Commenter cet article