Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Scientifique

http://l.yimg.com/bt/api/res/1.2/mqUZb_gNvHOlkqW7LGKv3Q--/YXBwaWQ9eW5ld3M7Zmk9aW5zZXQ7aD0xMzg7cT04NTt3PTI1MA--/http://media.zenfs.com/fr_FR/News/maxisciences/le-soleil-a-connu-coup-sur-coup-deux-ejections-de-masse-coronale-les-12-et-13-mai-derniers_59620_w250.jpg

 

Une zone solaire hyperactive vient d'émettre les deux plus grandes éruptions solaires de ces cinq dernières années en seulement 24 heures. Elles devraient donner naissance à des tempêtes solaires au cours des prochains jours, estiment les spécialistes.

 

Le Soleil a de nouveau fait des siennes ces derniers jours ! Les 12 et 13 mai, notre astre a en effet émis coup sur coup les deux plus grandes éruptions de catégorie X de l'année, qui correspond au type le plus puissant de tempête solaire. La première était de classe X1.7 et a été suivie quelques heures plus tard par une seconde plus forte, de classe X2.8, qui a fait de cette dernière la troisième plus forte éruption de ces dernières années.

 

Ces phénomènes solaires ont projeté dans l'espace des millions de tonnes de particules à la vitesse de 4,3 millions de km/h pour la première et de 6,9 millions de km/h pour la seconde. Mais heureusement, ces deux éruptions de masse coronale n'étaient pas dirigées vers la Terre. D'après la NASA, elles ne devraient donc pas menacer nos satellites ni les astronautes. Toutefois, elles ne seront pas complètement sans danger pour autant, puisque les particules pourraient frapper obliquement certains engins.

 

En effet, le télescope spatial Spitzer et la sonde Messenger en orbite autour de Mercure ainsi que le vaisseau Stereo-B qui observe le Soleil, pourraient être touchés précise un communiqué. Une possibilité qui ne semble pas inquiéter outre mesure la NASA. "En cas de besoin, les opérateurs peuvent mettre le vaisseau en mode de sécurité afin de protéger les instruments des particules solaires", ont ainsi indiqué les responsables de l'agence américaine.

Le cycle solaire à son apogée en 2013

 

Ces éruptions sont survenues sur une partie actuellement non visible du Soleil, sur sa gauche. Mais d'ici quelques jours, cette zone sera face à nous et si de nouvelles éruptions y ont lieu, les radiations frapperont probablement la Terre de plein fouet. Une (...)
Lire la suite sur maxisciences.com

Commenter cet article